Sauver la raison

N° 100 Mars - Juin 1992 - Page n° 83

Alain DE LIBERA Albert le Grand et Maitre Eckhart: les raisons d'une "mystique"

Le moyen-âge ignore jusqu'à l'idée d'un conflit entre foi et raison. Ce qui ne l'empêche pas de confronter plusieurs types de rationalité: philosophique, théologique, mystique. Ainsi, l'école dominicaine allemande développe une métaphysique de l'intellect sur laquelle repose la « mystique» de l'union à Dieu.

 

Nous voulons ici défendre une idée simple : l'histoire de la pensée philosophique et théologique du Moyen Age est un moment (un long moment) dans ce que nous appellerons avec P. Vignaux une histoire des états de la raison, ou, pour reprendre l'expression qui entendait définir le sens même de notre enseignement à l'École Pratique des Hautes Études, une histoire des rationalités religieuses. L'objectif est donc clair : il s'agit de rappeler la dimension rationnelle et rationaliste des théologies médiévales, de comprendre le travail intellectuel du théologien sous le toit de l'Église. Pour ce faire, nous indiquerons à grands traits quelle est, sur le Moyen Age, notre perspective, puis nous évoquerons, en guise d'illustration, le cas de deux théologiens philosophes : Albert le Grand ( + 1280) et Maître Eckhart ( + 1328).

1. Profession de foi

Il est un aspect du travail historique qui touche à l'exégèse — l'exégèse des lieux communs. C'est particulièrement le cas pour le Moyen Age : l'historiographie a là de ces constantes qui font que, jusqu'à un certain point, le travail est toujours à reprendre. Écoutons Durkheim décrire [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 3

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Sauver la raison - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger