Déification, péché et salut. Perspectives orthodoxes

Placide DESEILLE
Les religions et le Salut - n°124 Mars - Avril 1996 - Page n° 75

Fidèle aux Pères de l'église grecs, la théologie orthodoxe présente le salut comme une participation réelle de l'homme à la nature divine. Cette « déification » s'est accomplie dans le Christ par le mystère de l'Incarnation rédemptrice; elle s'actualise dans chaque homme par la réception des sacrements et par l'imitation du Christ, à travers une « synergie » associant notre volonté libre et la grâce divine.

La théologie orthodoxe se caractérise par son enracinement patristique. Elle n'a pas connu l'évolution profonde que l 'introduction de la méthode scolastique, notamment, a provoqué dans la pensée théologique occidentale. Des Pères de l'Eglise aux théologiens contemporains, la continuité est – ou du moins se voudrait – sans faille. Cela n'interdit pas à cette fidélité d'être créatrice. L'Esprit-Saint peut,aujourd'hui encore, susciter de nouveaux Pères de l'Église; mais leur enseignement resterait fondamentalement homogène à celui des anciens.

Il en résulte que la théologie orthodoxe ignore beaucoup d'analyses, de précisions et de développements que la recherche théologique latine a ajoutés aux enseignements des Pères ; mais elle y a peut-être gagné d'avoir conservé cette  fraîcheur de source, ce caractère vital et synthétique que J.-A. Moehler appréciait tant chez les écrivains de l'âge patristique. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 19

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Les religions et le Salut - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger