Du bon usage de la catastrophe

M. Jean BASTAIRE
Bienheureux les affligés - n°96 Juillet - Aout 1991 - Page n° 88

 On a pu s'effondrer sur soi-même, dans une énergie négative où la vie emploie toute sa force à s'épuiser. Une thérapeutique médicale adjuvante et la grâce perçue par bribes et acceptée entre les rechutes : voici que la petite fleur espérance est venue. On sait maintenant qu'on ne peut rien faire par soi-même, en tout cas sans Lui.

Les vraies catastrophes sont celles auxquelles on ne s'attend pas. Autrement, faute de pouvoir les éviter, on se prémunirait contre elles et on en limiterait ainsi les dégâts, ce qui en changerait la nature. Il n'y a de catastrophes
que celles qui touchent aux racines et provoquent une destruction fondamentale.

Lorsque je me suis effondré par ce phénomène de dépression psychique qui n'est pas un évanouissement des forces, une fatigue qui réduit à zéro, mais une production d'énergie négative, une aspiration vers le vide, j'ai pourtant eu deux grâces profondément imméritées. Elles se sont trouvées à ma disposition sans que j'aie eu à les demander et encore moins à les tirer de mon propre fonds. Je m'y suis certes agrippé pendant toute la crise, luttant pour ne pas les lâcher lorsque l'angoisse les recouvrait. Mais elles ne m'ont jamais quitté, même et surtout lorsque je ne les sentais plus. Inchangées, elles reparaissaient après chaque éclipse.

La première a été une foi désespérée, une confiance agonique. Je ne pouvais cesser de croire aux promesses que j'avais reçues étant enfant, que l'adolescence avait développées et qui m'avaient accompagné durant l'âge adulte. Elles ne s'étaient pas réalisées ou très mal. Elles avaient pourri sur place, exigences meurtries, progressivement assassinées par les détresses. Mais elles demeuraient valides. Je ne concevais pas de leur donner tort. Je savais qu'elles étaient mon salut et ma joie. La trahison venait d'ailleurs. Ces promesses en étaient victimes autant et plus que moi, à l'intérieur de moi-même. Mais justement, qui était responsable ? [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 1

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Bienheureux les affligés - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Bienheureux les affligés - La déprime, affliction d'aujourd'hui - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger