L’Église, miroir des crises

L’Église renvoie au monde son image, et le monde y découvre ses fractures ; en les voyant dans l’Église, il peut les haïr, à défaut de les exorciser. Par un mécanisme qui a été longuement analysé par René Girard, le monde rend alors le révélateur – l’Église – responsable de ces cassures. Dans la fonction mimétique qui est la sienne, l’Église tient alors le rôle du bouc émissaire.

La première page, 184, est jointe. Le texte complet est téléchargeable en pdf

LES crises sont à la mode – et quelle mode, puisqu’elle est censée durer ! C’est qu’on a oublié le sens originel de la crise, médical : pour Hippocrate, la crise est le moment précis de la maladie où la nature du malade succombe ou guérit, et triomphe provisoirement sur la mort. La crise est donc momentanée : elle est un point d’inflexion, un instant critique, celui de la décision ; elle est le critère où se fait le partage entre mort et survie. Étrange usage du mot que celui qui fait durer les crises du monde contemporain comme si elles étaient devenues elles-mêmes synonymes de maladies, et comme si elles ne se connaissaient pas nécessairement après-coup !

Passant de la science des maladies à celle des météores, on parlera plutôt pour l’Église de perturbations pour désigner ce qui a fait la une des journaux ces derniers mois. S’il est inutile de les rappeler, une question s’impose en revanche : y a-t-il un rapport entre les perturbations de l’Église et les crises de la société ?

Des perturbations de l’Église...

Des perturbations traversées par l’Église, trois types d’explication ont été proposées par les catholiques eux-mêmes. La première explication, la plus répandue, en attribue la responsabilité à la presse. Les médias sont anticatholiques : ils ont successivement comploté pour publier à contretemps l’entrevue télévisée (p.184) de Mgr Williamson, pour diffuser dans le monde entier une version falsifiée du drame d’une jeune Brésilienne enceinte des violences commises par le compagnon de sa mère, pour condamner enfin le pape pour ses propos sur l’insuffisance radicale de l’usage du préservatif.

La seconde vient des deux bords extrêmes de l’Église catholique :

 ...

Jean-Robert ARMOGATHE


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67€ 2.10% 16.00€ 29

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'Action sociale de l'Eglise - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger