Chant individuel et geste collective: le Cantique des Cantiques au XIIè siècle

M Cédric GIRAUD
Le Cantique de l'amour - n°279 Janvier - Février 2022 - Page n° 59

En comparant la réception du Cantique dans le cloître cistercien et dans l’école théologique de Laon, on découvre deux points de vue très différents sur le poème biblique, selon qu’on insiste sur le progrès intérieur de l’âme ou la vie de la communauté ecclésiale.    

Dans un numéro consacré au Cantique de l’amour, tout incline à réserver une place de choix au XIIe siècle. Souvent qualifié de moment de « Renaissance » pour son retour aux modèles littéraires antiques, ce siècle voit aussi se développer une civilisation de l’amour courtois. Temps de découverte du sujet et des émotions, le XIIe siècle est un siècle qui a lu de manière privilégiée le Cantique des Cantiques aussi bien au sein des écoles que parmi les cloîtres. Le Cantique apparaît alors comme un livre de formation de l’intériorité, mais contrairement à une vue encore souvent partielle de l’exégèse médiévale réduisant son approche à la seule allégorie, les manières de comprendre ce texte biblique ont été fort variées. Par conséquent, abordant un livre biblique dont la réception médiévale a suscité une bibliographie considérable1, nous avons choisi de mettre en regard des représentants de deux milieux différents. La première figure est celle du cistercien Bernard de Clairvaux (1090-1153) qui campe un parfait exemple d’exégèsemonastique. La deuxième figure est, par contraste volontaire, non pas un auteur mais le produit de l’école théologique de Laon, une sorte de collectif anonyme de maîtres et d’élèves qui ont laissé trois commentaires sur le Cantique. Sans prétendre à l’exhaustivité, un tel choix est de nature à rendre compte de la diversité des interprétations du Cantique de l’amour au XIIe siècle.

En retenant deux milieux différents mais complémentaires, notre but est de montrer la manière dont les exégètes médiévaux ont compris le Cantique en déplaçant le débat entre sens naturaliste et sens allégorique.

I À l’école du Cantique : Bernard de Clairvaux

Pour saisir la manière dont les moines du XIIe siècle ont interprété le Cantique, l’abbé Bernard de Clairvaux s’impose. C’est non seulement l’auteur auquel nous pensons encore spontanément lorsque nous songeons à l’exégèse monastique du Moyen Âge mais c’est aussi celui que ses contemporains ont lu avec prédilection : moins d’un siècle après la mise en circulation de ses Sermons sur le Cantique des Cantiques, on comptait déjà quelque 111 manuscrits, ce qui fait de son commentaire un texte extrêmement diffusé et un succès littéraire fulgurant. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir les prochains numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 19

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Cantique de l'amour - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier
Editorial de Christophe Bourgeois - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Florent Urfels: Faut-il allégoriser le Cantique des Cantiques? - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Nina Sophie Heereman l'amour d'alliance - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Benoît Sibille L'anarchie de l'amour - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Cédric Giraud Chant individuel et geste collective - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
José-Damian Gaitan Les Méditations sur les Cantiques de Sainte Thérèse d'Avila - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Jean-Robert Armogathe Le Cantique dans la tradition rabbinique - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Michael Fishbane Le Cantique des Cantiques et la théologie exégétique juive - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Claude Hopil Extase d'amour - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Gilbert Dahan Quelques réflexions sur l'exégèse médiévale d'Henri de Lubac - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Jean-Luc Marion In memoriam Thomas Levergood, ce qu'il a vu et ce qu'il a fait voir - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier