Les Méditations sur les Cantiques de Sainte Thérèse d'Avila

P José-Damian GAITAN
Le Cantique de l'amour - n°279 Janvier - Février 2022 - Page n° 69

Thérèse d’Avila rédigea pour ses filles des méditations sur « les Cantiques », publiées trente ans après sa mort. Riche de son expérience personnelle, ce texte peu connu éclaire le chemin d’amour de la sainte.

Le livre des Méditations sur les Cantiques ou Pensées sur l’amour de Dieu de Thérèse d’Avila ne figure pas parmi ses écrits les plus célèbres, les plus étudiés ou les plus lus. Peut-être parce qu’il n’est pas aussi long que d’autres ouvrages plus célèbres, tels que Le Livre de la Vie, Le Chemin de Perfection. Quoi qu’il en soit, ces dernières décennies, les publications sur ce texte thérésien n’ont pas manqué, bien qu’elles aient été plus souvent consacrées à des questions historiques qu’à la présentation et à l’analyse de son contenu.

Le texte thérésien

Contrairement à de nombreux autres écrits thérésiens, nous ne disposons pas, dans le cas présent, de l’autographe de cette oeuvre. Selon plusieurs témoignages, c’est Thérèse elle-même qui brûla l’original sur l’ordre ou selon une suggestion du dominicain Diego de Yanguas (1535-1606), son confesseur à Ségovie, lorsqu’elle s’y trouvait pour fonder un monastère de moniales déchaussées. Ce texte nous est parvenu aujourd’hui par diverses copies manuscrites, notamment une conservée à Alba de Tormes (sur laquelle une censure positive fut écrite en 1575 par le dominicain Domingo Báñez (1528-1604), conseiller et confesseur de Thérèse à de nombreuses reprises). Báñez, qui était alors un théologien de renom, avait déjà écrit, à la fin du Livre de la Vie de Mère Thérèse, une longue censure, à la demande, semble-t-il, de l’Inquisition espagnole. Il la signa à Valladolid le 7 juillet 1575. La nouvelle parvint à notre sainte alors qu’elle se trouvait à Séville et, de là, elle écrivit à la prieure des carmélites de Valladolid, María Bautista, pour obtenir des précisions. Elle voulait savoir si le Père a également donné son accord pour le « petit livre ».

Tomás Álvarez est d’avis que la sainte pouvait parler aussi bien du Chemin de Perfection que du livre des Méditations sur les Cantiques.

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir les prochains numéros!

 


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 20

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Cantique de l'amour - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier
Editorial de Christophe Bourgeois - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Florent Urfels: Faut-il allégoriser le Cantique des Cantiques? - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Nina Sophie Heereman l'amour d'alliance - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Benoît Sibille L'anarchie de l'amour - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Cédric Giraud Chant individuel et geste collective - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
José-Damian Gaitan Les Méditations sur les Cantiques de Sainte Thérèse d'Avila - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Jean-Robert Armogathe Le Cantique dans la tradition rabbinique - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Michael Fishbane Le Cantique des Cantiques et la théologie exégétique juive - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Claude Hopil Extase d'amour - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Gilbert Dahan Quelques réflexions sur l'exégèse médiévale d'Henri de Lubac - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Jean-Luc Marion In memoriam Thomas Levergood, ce qu'il a vu et ce qu'il a fait voir - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier