Habiter

N° 173 Mai - Juin 2004*

Le chrétien est de passage : s’il s’installe, c’est comme un nomade. Cependant, nos vies nous conduisent à habiter le monde où nous sommes, ou plutôt, comme le Christ, à y "demeurer" parmi nos frères. Comment comprendre la tension entre le désir humain de stabilité et l’appel que Dieu nous fait de vivre, dans l’attente du Royaume, sans que pèsent nos attaches ? Dans un monde présent où, dit-on, les mobilités s’accélèrent, quelle attitude promouvoir dans la cité, comme dans la première des communautés chrétiennes, la paroisse.

 

Page Titre Auteur(s)
9 Habiter, Demeurer Olivier CHALINE
15 Habiter : le lieu de la chair Philippe LEFEBVRE
29 Dieu parmi les hommes - Une annonce néotestamentaire Thomas SÖDING
39 En quoi peut-on parler de lieux saints? Marc LEVATOIS
51 Habiter le monde : quand les premiers chrétiens ont choisi la cité Marie-Françoise BASLEZ
63 Les migrations et mobilités : défis pour les Églises chrétiennes Jean-marie DEBLONDE
75 Une nouvelle habitation pour la paroisse : créer des pôles missionnaires Dominique REY
93 Une expérience d’évangélisation : les paroisses de la communauté de l’Emmanuel Bernard PEYROUS
105 Image et exclusion Raymond ROGÉ

Éditorial : Olivier Chaline : Habiter, Demeurer

La demeure des Écritures

Philippe Lefebvre : Habiter : le lieu de la chair

Habiter dans la Bible, c’est toujours cohabiter : depuis la cohabitation première de la Genèse, quand la chair d’Adam et d’Ève devient le lieu où Dieu habite, jusqu’au terme d’un parcours à travers l’espace biblique illustré par David, quand la chair du Messie est révélée par une femme, Marie, comme lieu où Dieu réside.

Thomas Söding : Dieu parmi les hommes

Comment les chrétiens, appelés à demeurer dans l’éternité du Royaume, peuvent- ils habiter ce monde ? En suivant le Christ, venu habiter parmi les hommes pour leur montrer la voie, ils peuvent se donner une patrie provisoire ouverte à la présence de Dieu.

Marc Levatois : En quoi peut-on parler de lieux saints ?

Distinct du lieu sacré, le lieu saint pose question au géographe qui s’interroge sur la destination du pèlerinage, quand la dispersion des reliques multiplie, loin de leur origine, les lieux saints : ils n’en restent pas moins marqués par le rôle du corps, sinon le corps-relique, du moins celui du pèlerin, par sa participation physique au pèlerinage.

Mobilités antiques et contemporaines

Marie-Françoise Baslez : Habiter le monde : quand les premier chrétiens ont choisi la cité

Alors que dans les sociétés antiques, les « deux cités », religieuses et politiques, se confondent, les premiers chrétiens doivent se situer par rapport au monde, s’y engager ou s’en retirer. Avec Paul, le christianisme, dans son universalité, doit « habiter » le monde, ici et maintenant, en pénétrant « par capillarité » le tissu social de la cité romaine à partir du noyau familial de la « maisonnée. »

Jean-Marie Deblonde : Les migrations et mobilités : défis pour les Églises chrétiennes

Exode rural vers les villes, instabilité des « résidents, choc des cultures et des croyances lié à l’immigration, autant de problèmes, voire de conflits, auxquels l’Église en général, mais surtout les paroisses (confrontées elles-mêmes à la crise des vocations) doivent répondre. Il existe, sur le terrain, quantités d’expériences qui nous interdisent de céder au pessimisme.

La paroisse, communauté habitante

Mgr. Dominique Rey : Une nouvelle habitation pour la paroisse : créer des pôles missionnaires

Bien loin d’être une structure inerte qui servirait seulement à maintenir un petit reste, la paroisse est essentiellement missionnaire. Comment lui redonner toute sa vitalité ? Comment en faire l’instrument de la nouvelle évangélisation ? Parmi les divers modèles de réorganisation, celui des pôles missionnaires cherche à faire de la paroisse un lieu de communion qui fasse croître la communauté chrétienne.

Bernard Peyrous : Une expérience d’évangélisation : les paroisses de la communauté de l’Emmanuel

Les intuitions spirituelles à l’origine de cette communauté comme l’histoire de son développement l’ont amenée à s’insérer dans de nombreuses paroisses. Quatre exemples, parisiens et provinciaux, permettent d’analyser cette expérience d’évangélisation.

Signets

Raymond Rogé: Image et exclusion

Si une définition tirée de Roland Barthes permet de mesurer à quel point semble infranchissable l’écart entre les images et la réalité, la réflexion amène à en souligner l’insuffisance quand c’est de l’homme fait à l’image et à la ressemblance de Dieu qu’il est question.

Habiter, Demeurer

Olivier Chaline

« La Trinité, voilà notre demeure, notre “chez nous”, la maison paternelle d’où nous ne devons jamais sortir. Le Maître l’a dit un jour : “L’esclave ne demeure pas toujours en la maison, mais le Fils y demeure toujours.” (Jean, 8, 35) » « Sa volonté, c’est que nous soyons fixés en lui, que nous demeurions où il demeure, dans l’unité d’amour, que nous soyons pour ainsi dire, comme l’ombre de lui-même.» Elisabeth de La Trinité, Correspondance

Intituler un cahier de Communio « Habiter » peut surprendre, puisqu’on n’y trouvera ni recommandations sur la meilleure forme de maison ou d’appartement, ni conseils sur l’agencement de son intérieur. Le propos n’est pas non plus de consacrer un numéro entier à l’Incarnation, même si nous savons que « le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous » (Jean 1,14). Comment habitons-nous ce monde ? Quel y est notre mode de  présence ?

Il est marqué, tout d’abord, par une intense activité bâtisseuse. Les chrétiens ont, à travers les siècles, énormément construit et ce n’est pas fini. Mais ils l’ont fait d’une manière très spécifique, en sachant que ce n’était pas pour l’éternité, puisque la figure de ce monde doit passer afin de laisser place  à des cieux nouveaux et à une terre nouvelle. Curieux constructeurs que ces gens qui se définissent eux-mêmes comme des voyageurs, mais édifient Cluny et Saint-Pierre de Rome, ou mieux encore enchâssent le Sépulcre vide de Jérusalem d’une somptueuse enveloppe architecturale. Ils ne construisent pas pour le monde. Mais, dans la finitude de celui-ci, ils disposent un lieu donné et l’ouvrent vers une patrie qui est le Royaume. Leur manière d’habiter renvoie vers d’autres demeures, celles du ciel que signalent les crucifix chargés de buis de nos maisons (et de nos cimetières) ou qu’appellent avec véhémence les mosaïques ou les fresques qui crèvent les murs et les toits de nos églises. Elle prend son sens en fonction de l’espérance de la résurrection. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Raymond Rogé: Image et exclusion

Si une définition tirée de Roland Barthes permet de mesurer à quel point semble infranchissable l’écart entre les images et la réalité, la réflexion amène à en souligner l’insuffisance quand c’est de l’homme fait à l’image et à la ressemblance de Dieu qu’il est question.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Habiter - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger