L'Action sociale de l'Eglise

N° 203 Mai - Aout 2009 - Page n° 41

M. Yves-Marie HILAIRE Une doctrine sociale régulièrement mise à jour

Depuis plus d’un siècle, l’Église catholique s’efforce de diffuser une réflexion sociale élaborée avec la participation d’experts, de penseurs, de praticiens et demilitants. De Léon XIII à Benoît XVI, la papauté n’a cessé de poursuivre une réflexion exigeante sur la base d’un « ordre social » fondé sur le respect et le développement de la personne humaine, en rappelant que les biens créés par Dieu sont à la disposition de tous les hommes.

 

 

 

 

L’encyclique « Rerum Novarum » [« à propos des choses nouvelles ou des réalités nouvelles »], promulguée par le pape Léon XIII le 15 mai 1891, a servi de référence à d’autres documents sur le même sujet, la question sociale. Elle est le point de départ d’une réflexion sociale catholique, mise à jour en fonction des réalités nouvelles qui sont apparues. De fait, la Papauté a célébré les quarantième, soixante-dixième, quatre-vingtième, quatre-vingt-dixième et centième anniversaires de « Rerum Novarum » par de nouveaux textes :

– Pie XI, Quadragesimo Anno, 1931

– Jean XXIII, Mater et Magistra, 1961

– Paul VI, Octogesima Adveniens, 1971

– Jean-Paul II, Laborem Exercens, 1981

–  Jean-Paul II, Centesimus Annus, 1991.

 

Benoît XVI, le 25 décembre 2005, dans la deuxième partie, intitulée Caritas, de son encyclique inaugurale, Dieu est amour, rappelle la longue liste de ces documents magistériels sur la question sociale. Le pape y inclut deux autres encycliques concernant notamment le Tiers-monde,

Populorum Progressio de Paul VI, 1967.

Sollicitudo rei socialis de Jean-Paul II, 1987.

 

Et il signale le Compendium de la doctrine sociale de l’Église, rédigé en 2004 par le Conseil pontifical, « Justice et Paix ». Cette « doctrine sociale » a traversé l’épreuve de la critique. Dénoncée par certains comme une « idéologie » – donc comme un instrument au service de la bourgeoisie possédante selon le scientisme marxiste –, la réflexion sociale chrétienne échappe à cette accusation pour deux raisons : 

– son absence de rigidité, sa mise à jour régulière, invite à y déceler, à partir de quelques principes contenus dans les deux premières encycliques, le rappel des fondements d’une doctrine chrétienne à travers les faits et les expériences de chaque temps ;

– sa pointe critique est orientée constamment contre le libéralisme effréné qui domine l’économie de l’époque contemporaine.
 

Nous allons rappeler les fondements de la doctrine sociale de l’Église posés par Léon XIII et Pie XI, puis nous suivrons ses développements, de Jean XXIII à Benoît XVI, en fonction d’une vision mondialisée des problèmes sociaux. [...]

 

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 30

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'Action sociale de l'Eglise - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger