L’Église constituée de juifs et de païens — Remarques sur la parution des manuscrits de Peterson sur l’Église

Monsieur Hans-Ulrich WEIDEMANN
Croire l'Eglise - n°212 Novembre - Décembre 2010 - Page n° 83

Les travaux de Peterson montrent que le vocabulaire emprunté par l’Église naissante pour se désigner est issu du vocabulaire de la cité grecque, et qu’il exprime le projet judéo-chrétien d’abandonner le judaïsme pour aller vers les païens. Cette thèse fut mainte fois discutée. Mais Weidemann montre combien ce travail souligne la nécessité de lier histoire et dogme pour établir une bonne ecclésiologie.

 

Dans l’article nécrologique consacré à Peterson, Heinrich Schlier émettait l’hypothèse que la plupart de son oeuvre se trouvait « dans ses manuscrits » tandis que son oeuvre publiée tenait dans un mouchoir de poche1. La publication par Barbara Nichtweiß des manuscrits trouvés dans les oeuvres posthumes de Turin a confirmé cette hypothèse, et la quantité des oeuvres posthumes publiées est même devenue plusieurs fois supérieure à l’oeuvre déjà publié. Pour la première fois, l’oeuvre de Peterson est accessible dans son ensemble. La dernière publication en est le petit volume intitulé Ekklesia.Studien zum altchristlichen Kirchenbegriff [Études sur le concept d’Église dans le christianisme primitif] paru à l’occasion de son 120e anniversaire, du 50e anniversaire de sa mort, et du 80e anniversaire de sa conversion au catholicisme et publié en 2010 en volume séparé dans la collection : « Oeuvres choisies » éditée par Barbara Nichtweiß2. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Heinrich SCHLIER, Erik Peterson, (1960) dans Der Geist und die Kirche. Exegetische Aufsätze und Vorträge IV, Freiburg, 1980 p. 265 à 269. Erik Peterson (1890-1960) est un universitaire allemand, converti au catholicisme en 1930, professeur à l’Université de Bonn ; sa conversion, puis son opposition au nazisme, le font résider à Rome où il enseigna la patristique et l’histoire des origines chrétiennes. Ses OEuvres choisies ont été publiées en douze volumes :

Barbara Nichtweiß (Hrsg.) : Erik Peterson : Ausgewählte Schriften. Echter, Würzburg. On trouve une bibliographie des traductions françaises sur le site du diocèse de Mayence : http://www.bistummainz.de/sonderseiten/epeter/Bibliographie/bibli-franz.html. Relevons Le mystère des juifs et des gentils dans l’Église, suivi d’un essai sur l’Apocalypse, préface par Jacques Maritain, Paris, 1935 (éd. 1933 en allemand).

2. Erik PETERSON Ekklesia. Studien zum altchristlichen Kirchenbegriff (édité par B. Nichtweiß et H-U. Weidemann) Würzburg 2010. Les citations de ce livre seront indiquées par le terme Ekkl suivi du numéro de la page. Autres citations :

KJH : Die Kirche aus Juden und Heiden (1933) dans Theologische Traktate (Würzburg 1994) ; Röm : Der Brief an die Römer, Würzburg 1997 édité par B. Nichtweiß ; 1Kor : Der erste brief an die Korinther und Paulus – Studien (édité par H-U weidemann) Würzburg 2006 ; HTh : Heis Theos.Epigrapische, formgeschichtliche und religionsgeschichtliche Untersuchungen Göttingen 1926.

Präskr : « Das Präskriptum des 1. Clemens-Briefes » (1950), in : Frühkirche, Judentum und Gnosis. Studien und Untersuchungen, Freiburg 1959, 129-136.

KJH II : Die Kirche aus Juden und Heiden II (1935), in : Marginalien zur Theologie und andere Schriften (AS 2), Würzburg21995.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 10

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Croire l'Eglise - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
L’ecclésiologie de communion au concile Vatican II-pages 75-82 - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger