Biologie et Morale

N° 56 Novembre - Décembre 1984 - Page n° 41

Frère Antonio SICARI La place de l'homme dans l'histoire des vivants

La place de l'homme dans le cosmos ne se définit pas tant par une suprématie que par un rôle de médiateur entre le monde créé et le Dieu créateur. Le corps, lieu privilégié de la ressemblance à Dieu et de cette médiation, c'est aussi le terrain de la perdition puis, par le Christ, du salut universel. Un salut qui concerne également la dimen­sion biologique de l'humain et du monde.

LA place de l'homme — figurativement et symboliquement définie par la Bible — se trouve soit au sommet de la pyramide cosmologique (premier récit de la Genèse), soit au centre/cœur/origine du geste de Dieu (second récit de la Genèse).

De l'un ou de l'autre de ces deux points de vue, l'homme se trouve de toute façon placé comme médiateur entre Dieu et le monde. Mais, dans le premier cas, Dieu crée et dispose les êtres comme s'il les attirait et les rapprochait de sa propre majesté ; dans le second cas, au contraire, l'énergie créatrice s'écoule de Dieu vers le monde, passant à travers le cœur de l'homme, aussi bien dans le sens où ses mains se mettent à modeler la création entière à partir de l'humaine corporéité, que dans le sens où, autour de ce corps animé par lui et pour lui, toute la réalité terrestre se met à vivre, à respirer et à prendre un sens.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 3

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Biologie et Morale - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
L'embryon est-il une personne? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger