Violence et religions

N° 251 Mai - Aout 2017 - Page n° 180

Ivica ŽIŽIĆ La prière et le temps chez Franz Rosenzweig

Dans L’Étoile de la Rédemption (1921), Franz Rosenzweig montre comment la prière est une intrusion humaine dans l’éternité de Dieu : en particulier le temps liturgique concentre en quelque sorte l’ Éternel dans le cercle contingent de l’humanité.

 

Il n’y a pas d’expérience temporelle plus forte que celle de la prière : une expérience du temps lent, le temps qui s’attarde dans l’acte de la célébration et dans la mémoire d’événements fondateurs, mais aussi un temps accéléré qui jouit dès à présent de la condition eschatologique. Le temps de la prière est un temps transfiguré, un temps « accompli » et « plein ». La prière se déploie dans l’ordre du temps et de l’histoire : elle assume donc une physionomie temporelle spécifique, sous-tendue par une dimension métahistorique qui bouleverse et transcende le temps et introduit dans l’éternel. Notre réflexion se déploie sur cette toile de fond, pour comprendre le lien entre la prière et le temps, dans la perspective du salut et par l’intermédiaire du rite. Nous avons retenu pour cela L’Étoile de la Rédemption (1921) du philosophe allemand Franz Rosenzweig (1886-1929), une oeuvre centrée sur le thème de la révélation et de la rédemption, qui porte en soi de façon irrécusable le problème du temps1. Il ne s’agit pas  d’une conception abstraite : le temps, chez Rosenzweig, est considéré à partir de l’expérience. De toutes façons, dans la pensée juive moderne, le temps est pensé à partir de la prière liturgique dans laquelle la communauté rappelle et revit l’histoire du salut, c’est-à-dire à partir de la fête hebdomadaire du sabbat, et des autres fêtes au  cours de l’année où l’on célèbre le passé pour se tourner vers l’avenir en l’attente de la venue du Royaume. Dans L’Étoile de la Rédemption (en particulier dans l’introduction à la troisième partie de l’ouvrage, « De la possibilité d’obtenir le Royaume dans la prière »), le rapport entre prière et temps sous-tend le propos de montrer l’ouverture  du Royaume de Dieu comme l’essence la plus intime de l’acte de prier. 

Le sens de la prière est au coeur de la réflexion de Rosenzweig sur l’avènement du Royaume, il s’agit de réintégrer la prière et le temps dans la liturgie festive. L’événement de la prière est fondé sur la révélation de la transcendance de Dieu. Cependant l’acte de prier rappelle avant tout sa nature temporelle. Ce qui réunit la prière et le temps, et qui
fait de la prière un acte authentique, c’est la demande de la venue prochaine du Royaume de Dieu. La prière projette l’homme dans l’avenir du Royaume de Dieu, elle accomplit le passé et l’avenir dans l’horizon de l’éternité. À travers la prière, le temps devient l’attente de la venue du royaume ; l’éternité fait irruption dans le monde. La venue du Royaume de Dieu est donc un fait anticipé qui accélère le présent. Rosenzweig en vient à conclure que [
...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Tr. fr. Paris, Seuil, 2003 (nouvelle éd. revue). Nous renvoyons aux pages de cette édition.

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59 2.10 20.00 Stock: 38

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Violence et religions en pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Violence et religions - Couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger