Le sacrifice eucharistique

N° 59 Mai - Juin 1985 - Page n° 79

Nelly VIALANEIX Kierkegaard : Abraham, Isaac et le bélier

Attestations

Nelly VIALANEIX
Le sacrifice n'est pas seulement l'offrande d'une victime (Offer). Il doit être « volontaire ». Il consiste à s'offrir soi-même, Il se change en dévouement (Opoffrelse). Alors la « compassion » l'emporte sur le sacrifice.

  Telle est la leçon du Moriah préfigurant le Golgotha. Désormais, il n'est de sacrifice que de Dieu se donnant lui-même, « une fois pour toutes », en Christ, afin de nous délivrer de l'autojustification que tout sacrifice entraîne avec soi et de nous réconcilier.
La première page, 79, est jointe.

 

« LE concept de sacrifice (Offer) ... est significatif du véritable christianisme, que Kierkegaard se fait un «honneur de servir »(1). De fait, il n'est jamais tout à fait absent de l'horizon kierkegaardien. Il peut même l'envahir, comme en 1847-48 (Les oeuvres de l Amour, Discours chrétiens) ou en 1849 et 1854 (Papiers, 10 (1) et 11[[Papirer : Pap., 10 (1), A, 328 (1849). Pap., 11 (3), B, 195 (1855).]])•

 

Or il se concrétise, de manière privilégiée, dans le sacrifice d'Abraham, tenu pour exemplaire, tant par l'Ancien Testament que par le Nouveau [[Genèse, 22, Cf. Pap., 10 (6), B, 81 (1850).]]. Kierkegaard fait donc de ce sacrifice le thème de Crainte et tremblement. Dans les Papa-rem, il y revient sans cesse, avec des modulations toujours

.....

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 5

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'unité de l'eucharistie - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Le sacrifice eucharistique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger