Qui vous touche, touche la prunelle de mes yeux » (Zacharie, 2, 12)

M. Jan-Heiner TÜCK
Le mystère d'Israël - n°211 Septembre - Octobre 2010 - Page n° 71

Il faut se garder de toute interprétation théologique de la Shoah qui en donnerait  une justification. Mais il faut aussi se souvenir de ce que, avec le peuple juif, l’Église qui se fonde sur lui était aussi visée. À travers les deux, c’est le Dieu des Dix commandements et du Sermon sur la montagne qui devait mourir.

Notes théologiques sur l’unicité de la Shoah

 «Auschwitz » est et demeure un ébranlement qui dépasse la compréhension. Des survivants ont témoigné, de peur que le nom des victimes ne subisse la seconde mort, celle de l’oubli. Des poètes ont arraché au silence un langage qui puisse rendre compte de l’indicible et qui, à la limite du mutisme, témoignent en une langue fragmentée de cette fracture de l’histoire. Des philosophes se sont demandé de manière critique si la pensée occidentale de l’être et de l’identité ne comporte pas en elle-même une tendance au totalitarisme, qui ne peut pas traiter dignement l’autre, l’étranger dans son altérité. Des historiens des idées ont décrit la genèse de l’antisémitisme et son influence sur l’idéologie raciste du national-socialisme. Des historiens de l’époque ont fait des recherches sur la suppression systématique de leurs droits aux Juifs et ont tenté de reconstituer à partir de sources sûres et de matériel d’archives ce meurtre de masse planifié de manière administrative et commis de manière industrielle, malgré les efforts des coupables pour effacer et faire disparaître toute trace de ces actions. Des théologiens,  mais pas tous, se sont demandé, en prenant une certaine distance par rapport à l’événement, comment, dans une Europe christianisée, on avait pu en arriver à déporter et à anéantir les Juifs1, et ont encouragé [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Dans le contexte de la théologie catholique, c’est avant tout Johann Baptist Metz qui n’a cessé de poser cette question. Voir récemment Memoria passionis. Ein provozierendes Gedächtnis in pluralistischer Gesellschaft. In Zusammenarbeit mit J. Reikerstorfer, Fribourg, 2006, p. 4-5, 37-38, 54-55.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 20

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Mystère d'Israël (pdf) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger