Les tâches nouvelles et la mission de Communio au vingt et unième siècle

Plus de quarante ans après les origines, vingt-cinq ans après la mort de Hans Urs von Balthasar, un « deuxième souffle » paraît nécessaire. Pour permettre cette reprise, le cardinal Scola, coordinateur de l’ensemble des revues Communio, propose cette note à la réflexion des différentes rédactions. Elle pourrait constituer comme un manifeste pour fixer les objectifs ecclésiaux des revues, dans la fidélité au renouveau conciliaire et dans un engagement missionnaire renouvelé.

 

1. Une situation de crise

Pour nous en tenir à l’Europe, et depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le catholicisme a subi un lent processus d’affaiblissement, devenu un effondrement. Il ne s’agit plus d’un phénomène transitoire, d’une crise, mais d’un mouvement en apparence irréversible, manifeste dans les statistiques de pratique religieuse. Plusieurs facteurs de cet effondrement peuvent être identifiés : 

1) La rupture entre la culture européenne et le christianisme, dénoncée dès 1933, par celui qui n’était alors que Mgr Montini (« Le Christ est inconnu, oublié, absent de la plus grande partie de la culture contemporaine1 »). 

2) Le même Montini, devenu le pape Paul VI, était conscient de la diffusion de cet état de choses, à tous les niveaux, depuis le monde intellectuel jusqu’au clergé et aux militants chrétiens. C’est la rupture entre la foi et la vie qui est exposée par Gaudium et Spes, no 43 : « Ce divorce entre la foi dont certains se réclament et le comportement quotidien d’un grand nombre est à compter parmi les plus graves erreurs de notre temps ». Paul VI invite à dépasser cet état de choses dans un jugement prophétique : « L’homme contemporain écoute plus facilement les témoins que les maîtres, ou s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins » (Evangelii Nuntiandi no 41).

3) Le concile Vatican II, défini par les papes comme l’événement capital de l’Église au xxe siècle, a multiplié les analyses et fourni des éléments doctrinaux, des propositions pastorales de réforme, des bases pour affronter des thèmes urgents pour l’oecuménisme, le dialogue interreligieux, le rapport entre l’Église et la société civile, ainsi que des critères d’évaluation socio-culturelle sur le rapport entre l’Église et le monde. 

4) La période postconciliaire a dû, comme après chaque grand concile, chercher, pour mettre en place ces enseignements, des [...]



Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Introduzione allo studio di Cristo, Roma, 1933, p. 23.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63€ 2.10% 18.00€ 38

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père I (en pdf téléchargeable) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger