La création

N° 3 Janvier - Février 1976*

Problématique

Peter Schmidt : La pauvreté du monde

Ferdinand Ulrich: L'humble autorité du Père

Le monde créé dépend de Dieu qui lui donne sa liberté, car la création reproduit le don de Dieu à lui-même, de Père à Fils.

Pierre Gibert : Israël et la création : le Psaume 136

Dans un texte précis, on voit comment Israël étend une expérience historique de dépendance à la conscience d'une dépendance de l'univers entier.

Gustave Martelet : « Le Premier-né de toute créature »

Le salut qu’accomplit le Christ en croix renvoie à la révélation de l’Homme tel que Dieu le l’eut. Le Ressuscité achève la création du inonde parce qu’il est le principe de sa genèse.

Intégration

Pierre Teilhard de Chardin : Lettre inédite sur Humani Generis

Jean Ladrière : Penser la création

Les conditions épistémologiques qui permettent de penser l'organisation du COSMOS supposent les notions d'événement et d'irréversibilité. Leur rapprochement avec le modèle éthique de l'action humaine devient donc spéculativement possible.

Stanislas Fumet : Conversations avec Paul Claudel

Souvenirs et réflexions sur Claudel et la création, tant biblique que poétique.

Attestations

Achille Degeest : Saint François : « Il vit que cela était bon »

Seule la sainteté perçoit ln bonté et la beauté du inonde qu’elle découvre créé par l’amour.

Frère Ephrem : Liturgie sur le monde : la vie monastique

La Parole, ruminée et assimilée par le moine, recrée divinement l'expérience humaine.

Maurice Clavel : Qui t'a fait homme ?

Maurice Clavel nous a confié le texte de sa conférence prononcée à Notre-Dame de Paris le 30 novembre 1975. Avec un vif plaisir, nous en donnons ici le développement initial, qui atteste l’expérience de la création, ou plutôt de la re-création de l’Homme, par Dieu, une fois mortes les idoles — que Maurice Clavel appelle « métaphysique » — qui usurpaient leurs deux figures.

Marie-Hélène Congourdeau : À Patrice de la Tour du Pin

Le poète disparu récemment avait participé à la rédaction de nouveaux textes liturgiques. Comment faisait-il jouer prière et poésie ? Une lettre inédite.

La pauvreté du monde

Peter Schmidt

Lorsque la tradition synoptique rapporte la réponse de Jésus au scribe qui lui demande quel est le premier commandement, elle ajoute à la citation du fameux précepte deutéronomique une petite variante remarquable. « Ecoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force ». Tu aimeras ton Dieu de toute ta pensée. Admirable devise pour le chrétien qui veut penser sa Foi ! L’audacieux paradoxe me semble en effet caractériser à merveille la tâche primordiale de toute réflexion croyante. Celle-ci n’est pas un mauvais roman à thèse. Son premier objectif n’est pas de « prouver » son objet contre les réfutations possibles. Il s’agit bien plutôt d’intégrer l’homme pensant dans l’acquiescement au message de ce Dieu qui, en Jésus-Christ, s’est révélé comme salut du monde. Car la raison humaine partage, au niveau qui lui est propre, l’aspiration profonde de l’homme total au salut. Elle n’acceptera en définitive pour vraies que les vérités qui lui permettent de mieux pénétrer le sens de la vie vécue. Ce qui a valeur de Salut pour l’homme est vrai. Ainsi, parler de la création, ce n’est pas essentiellement faire de l’apologétique, ni élaborer une théodicée ou une preuve de l’existence de Dieu, ni fournir une réponse aux questions concernant l’origine du monde ou l’évolution. Non que ces questions soient étrangères au problème de la création. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 2

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La création - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger