Hans-Urs von Balthasar

N° 82 Mars - Avril 1989*

Jean-Paul II : Télégramme au cardinal Ratzinger

Bénédiction apostolique à ceux qui participent par la prière à la messe de funérailles du cardinal von Balthasar.

Cardinal Joseph Ratzinger : Oraison funèbre

Homélie, prononcée, le 1er juillet 1988, en la cathédrale de Lucerne, à la messe de funérailles du cardinal von Balthasar.

Cardinal Jean-Marie Lustiger : Une vraie délivrance

Après plusieurs décennies de sécheresse spirituelle, l'oeuvre si diverse et totalement une de Hans-Urs von Balthasar ouvre à nouveau la voie royale de la théologie. En intégrant tout l'héritage de la culture historique et critique dans la réflexion philosophique portée par le mouvement même de la foi, Hans-Urs von Balthasar libère la théologie comme expérience spirituelle et spéculative et nous libère.

Joseph Doré : Géographie d'une oeuvre

« L'homme le plus cultivé de sa génération » fut avant tout un spirituel au service de la sainteté de tous les croyants. Le serviteur de la communion dans l'Eglise (pour laquelle il fonda les éditions de Communio) fut aussi l'auteur de la plus vaste synthèse théologique de notre époque : cette contemplation du Beau (Herrlichkeit), du Bien (Theodramatik) et du Vrai (Theologik) qui, se situant au centre (le Christ dans la Trinité), peut englober le monde.

Charles Kannengiesser : A l'écoute des Pères

La théologie de Balthasar s'est élaborée dans le contexte de la redécouverte des Pères de l'Eglise, à laquelle il a contribué. La hauteur de vues, l'ouverture et le dynamisme de Grégoire de Nysse, d'Origène et de Maxime le Confesseur ont fécondé sa propre contemplation du mystère de Dieu. La pensée Balthasarienne a été ainsi capable de répondre aux questions du monde moderne, mieux qu'une théologie classique, défensive et repliée derrière des bastions imprenables.

Camille Dumont : Un génie musicien

Si l’inconnu inconcevable entre en scène, parmi les hommes nécessairement surgit un drame. Pour faire surgir ce drame au langage, il faut qu’un théologien sache l’entendre et l’orchestrer. Hans-Urs von Balthasar reçut cette mission parce que, comme dit le psalmiste le Seigneur lui a ouvert l’oreille.

Albert Chapelle : La merveille de l'être

L'émerveillement devant l'être est à l'origine de la philosophie. Le mystère, mystère de la création, mystère du Christ, dilate l'espace de la merveille première et lui donne de s'articuler comme di fférence de l'être et de Dieu. Alors, la différence ontologique est surprise aimante : la métaphysique en reçoit sa gloire, sous la garde de l'amour.

Georges Chantraine: Théologie et sainteté

Hans-Urs von Balthasar n'a pas privilégié la sainteté comme une alternative de la théologie « scientifique ». Car la théologie chrétienne, née du Christ, y revient : il n'y a qu'une théologie, qui est sainte, ou, simplement, qui n'est pas. En le reconnaissant, Balthasar retrouve une unité, qui, sans cesse perdue, a toujours dû être reconquise au long de l'histoire. C'est pourquoi son oeuvre, née de la sainteté, peut y reconduire.

Werner Löser : Les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola dans la théologie de Hans-Urs von Balthasar

Le projet théologique d'Hans-Urs von Balthasar doit beaucoup à sa méditation des Exercices de saint Ignace. Les Exercices spirituels n'ont pas seulement une portée psychologique, pastorale ou ascétique, mais pleinement théologique : Balthasar montre, avec l'analyse des notions essentielles de choix, d'indifférence et d'obéissance, leur exceptionnelle fécondité dans « l'état de chrétien », pour vivre de l'appel concret du « Dieu toujours plus grand ».

Antonio Sicari : Le travail d'une « théologie en totalité »

Pendant une dizaine de siècles, le rapport entre théologie et sainteté ne posa pas problème : le théologien était un saint. Le divorce intervenu ensuite entre la théologie dogmatique, purement objective, et la spiritualité, purement subjective, stérilisa l'une et l'autre. Balthasar voulant refaire l'unité des deux donna la priorité à son ouvre ecclésiale sur ses écrits. Bon exemple de ce que devrait être une « théologie orante » : l'écoute mariale du Christ, seul théologien, qui nous introduit au sein même de la Trinité.

Hans-Urs von Balthasar : Prière pour « Communio »

Hans-Urs von Balthasar : Bibliographie des livres disponibles en français

Oraison funèbre de Hans-Urs von Balthasar

Prononcée par le cardinal Joseph Ratzinger le ler, juillet 1988 en la cathédrale de Lucerne

Nous sommes rassemblés pour confier à la miséricorde divine notre frère Hans-Urs von Balthasar entré dans la maison du Père. A la mort d'un croyant, tristesse et consolation se joignent. Nous sommes dans le deuil parce qu'il n'est plus parmi nous ; jamais plus nous ne serons avec lui, à converser, jamais plus nous ne pourrons recevoir ses conseils. Souvent nous aurons besoin de lui, en vain nous le chercherons. Mais dans cette tristesse il y a consolation : sa vie nous a appris à croire, son témoignage est espérance pour lui et pour nous : « Je sais, moi, que mon libérateur est vivant » (Job 19, 25). Dans le corps ressuscité du Seigneur, nous savons vivantes les âmes des morts, son Corps les abrite et les emporte pour la résurrection commune : dans son Corps, que nous pouvons recevoir, nous restons proches les uns des autres et nous nous touchons.

Pour l'heure, il ne s'agit pas d'apprécier l'oeuvre du défunt durant sa vie. Il s'agit de recevoir la consolation de la Parole de Dieu dans la communion du Corps du Christ et de laisser cette consolation nous venir justement de la vie de Balthasar. Henri de Lubac l'a qualifié d'homme le plus cultivé peut-être de notre temps1. De fait, son oeuvre s'étend des présocratiques à Freud, Nietzsche, Bert Brecht ; elle embrasse la totalité de l'héritage occidental de la philosophie, de la littérature, de l'art [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. H. de Lubac, « Un témoin du Christ dans l'Eglise : Hans-Urs von Balthasar », dans Paradoxe et Mystère de l'Eglise, Paris, Aubier, 1967, p. 184, 186, 421.


Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Hans-Urs von Balthasar - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger