Un Dieu souffrant?

N° 169 Septembre - Décembre 2003 - Page n° 35

Mgr. Peter HENRICI La mort de Dieu selon la philosophie

La « mort de Dieu » n'est autre, chez J. P. Richter puis chez Hegel, que le constat de désacralisation d'une époque. Elle devient chez Nietzsche l'attente pour l'homme, meurtrier de Dieu, de donner lui-même un sens à son existence. Mais la « mort de Dieu » replacée dans son contexte christologique, peut aussi désigner le samedi saint de notre monde dans l'attente de la résurrection.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 16

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Un Dieu souffrant? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger