Le plaisir

N° 40 Mars - Avril 1982 - Page n° 93

Mgr. Claude DAGENS Souffrance des prêtres et passion de l'Eglise

Les prêtres sont et seront toujours un don de Dieu à son église
Mais la formation, l'avenir et l'existence des prêtres sont aussi une question posée à l'église, notamment en France, aujourd'hui.

 La première page, 93, est jointe.

BEAUCOUP se souviennent des paroles prononcées par le Cardinal Gantin à Lourdes, en juillet dernier, pour la messe d'ordination qui marquait l'achèvement du Congrès eucharistique : «Il n'y a pas d'Église sans Eucharistie, mais il n'y a pas d'Eucharistie sans prêtre. Il ne peut pas y avoir d'Église sans prêtres. Une question cruciale nous est donc posée à tous ici. Frères et Sœurs : comment préparons-nous la relève du sacerdoce ? Car si l'appel vient de la grâce de Dieu, le terrain d'accueil et la réponse dépendent aussi des hommes. »

 

Il ne faut pas se le cacher : la situation, l'identité et l'avenir des prêtres sont marqués . en France, depuis quelques années, par des tâtonnements et des incertitudes, en même temps que par des maturations encore souterraines. De sorte que, quand on parle des prêtres (ou que l'on écoute des prêtres parler), de leur présent, de leur avenir, de leurs souffrances, de leurs projets, on ne peut pas ne pas toucher au coeur de l'Église, au coeur de sa réalité profonde : là où les appels de Dieu rencontrent nos peurs ou nos lassitudes, là où la puissance du Christ est toujours libre de traverser nos faiblesses.

 

La question concrète qui se pose souvent est alors celle-ci : comment partager et même répercuter la souffrance des prêtres sans se masquer les réalités, mais en tâchant de prendre la mesure chrétienne, la mesure ecclésiale de ces souffrances ? Pour y parvenir, il est trop évident qu'il ne suffit pas de chercher des coupables. Comme prêtres, nous sommes appelés, quoi qu'il en coûte, à rester du côté du Christ, quand il se livre lui-même, dans la fidélité, pour communiquer au monde la Vérité et la Vie de Dieu à travers la Croix.

 

Pour que notre présent et notre avenir de prêtres soit effectivement vivables dans la foi, il y a deux questions absolument inévitables, qu'ont abordées plusieurs articles d'un récent numéro de Communio et que je voudrais prolonger ici :

1. Les prêtres souffrent souvent d'être incompris. D'où vient cette incompréhension ? Quelle peut être sa signification dans le Corps du Christ ?

2. Ceux qui se préparent à être prêtres ont aujourd'hui des exigences précises, en ce qui concerne les conditions spirituelles. de leur préparation. Comment faire droit à ces exigences ?

I. De l'incompréhension à la Passion

On peut l'affirmer sans hésiter : nous attendons tous d'être encouragés dans notre ministère de prêtres. Encouragés, et non pas découragés. Encouragés : ce qui ne veut pas dire seulement approuvés, comme si tout ce que nous faisons était irréprochable et ne méritait jamais la moindre critique, mais compris en profondeur, (p.93)pas seulement à travers ce que nous faisons plus ou moins bien, plus ou moins efficacement, parfois avec ardeur et parfois avec l'impression de ramer à contre-courant, dans un environnement massif d'indifférence. Compris surtout dans ce que nous sommes et cherchons à devenir, jour après jour : des prêtres, des hommes liés au Christ d'une manière rigoureusement personnelle et livrés au monde à cause du Christ.

 

............

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 10

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le plaisir - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Le plaisir - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger