Jean-Marie Lustiger

N° 197 Mai - Juin 2008 - Page n° 35

Mme Corinne MARION Aumônier au Centre Richelieu

Successeur de Mgr Charles à la tête du Centre Richelieu, le Père Lustiger eut à coeur d'offrir aux milliers d'étudiants qui fréquentèrent cette aumônerie l'occasion de découvrir le sens des célébrations liturgiques et de la prière, d'approfondir l'intelligence de la foi, concourant ainsi à leur formation intellectuelle.

Evoquer l’action du Père Lustiger, aumônier des étudiants de Sorbonne au Centre Richelieu, n’est pas chose aisée. Il faudrait avoir été étudiant pendant quinze ans (!), de 1954, date de sa première nomination comme aumônier après son ordination sacerdotale, à 1969, date de sa nomination comme curé de la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal à Paris, pour en avoir une vue plus complète et encore... Chaque étudiant qui a fréquenté le Centre n’y est resté que quelques années et n’a donc qu’une vue partielle de l’action de son responsable à cette époque. C’est pourquoi cette présente évocation aurait besoin d’être amplement complétée par beaucoup d’autres témoignages. Néanmoins, avec le recul, on peut tenter de dégager quelques grandes lignes de son action; et tous ceux qui ont eu la très grande chance de le connaître, de l’écouter, de travailler avec lui, n’ont pu qu’être marqués par les moments forts qui ponctuaient l’année universitaire, et conserver précieusement le témoignage reçu de cet apôtre si pénétré de la gravité des enjeux. Quels étaient-ils? Succédant à Monseigneur Charles qui fonda le Centre à la sortie de la guerre, le Père Lustiger, devenant directeur à partir de 1959, poursuivit le projet initial: rassembler, aider à grandir dans la foi, former les jeunes gens qui se préparaient à exercer par leur futur métier des responsabilités dans la société civile. À cette tranche d’âge décisive, où l’on est à la recherche du sens de sa vie, où l’on décide d’une orientation, où l’on se forme l’esprit à la rigueur de disciplines littéraires ou scientifiques, il était proposé, ni plus ni moins, d’être l’Église en Sorbonne. Cela exigeait de déployer des efforts particuliers dans plusieurs directions: célébrations liturgiques, intelligence de la foi, expérience de la prière – «Si l’on n’écoute pas Dieu, l’on n’a rien à dire au monde» répétait-il – et souci de la formation intellectuelle.

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 48

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Jean-Marie Lustiger - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger