Notre Père I: Notre Père qui es aux cieux

N° 238 Mars - Juin 2015 - Page n° 158

S. S. Joseph Ratzinger BENOÎT XVI Communio : un programme

À l'occasion de l’anniversaire des vingt ans de Communio, le cardinal Ratzinger, en 1992, rappelle les circonstances de la naissance de la revue, et le sens de la communio dont elle se veut porteuse. Il s'agit, dans ces années placées sous le signe de Vatican II, de comprendre le Concile à travers l'ensemble de la Tradition et d'insister sur une idée alors méconnue: l'Église d'ici-bas n’est telle que par sa communio à celle d’en-haut. Ce n'est que par la diffusion, l'explication et l'illustration de ce message que la revue pourra espérer être fidèle à son nom.

 

Lorsque parut le premier numéro de la revue internationale Communio, au début  de l’année 1972, elle comportait deux éditions, une allemande et une italienne ; une édition croate était prévue. L’édition allemande était présentée par une courte introduction de Franz Greiner. La contribution théologique fondamentale, rédigée par Hans Urs von Balthasar, « Communio : un programme », était commune aux deux éditions. Lorsque, vingt ans après, on relit ces lignes, on est étonné de l’entière actualité de ces paroles, qui, même dans le paysage théologique actuel, conservent toute leur force. Il faut bien évidemment se demander jusqu’à quel point la revue a rempli ce programme, et ce qu’elle peut faire pour lui être encore plus fidèle. Un tel examen de conscience ne peut évidemment pas être l’objet de mon exposé, qui veut tout simplement contribuer à rafraîchir la mémoire et à raffermir la volonté qui fut celle du commencement.

La naissance de Communio 

Pour cela, il peut être utile de jeter un regard rétrospectif sur l’évolution de la revue, qui paraît aujourd’hui en treize langues – même si cela ne va pas sans difficultés – et ne peut plus être ignorée dans le dialogue théologique contemporain. Tout a commencé par une initiative de Hans Urs von Balthasar, qui n’était pas directement orientée vers une revue. Le grand théologien bâlois n’avait pas participé à l’événement que fut le Concile. Si l’on pense à ce qu’il aurait pu apporter, on ne peut que le déplorer. Mais cela eut aussi un aspect positif. La distance avec laquelle il observa le tout lui donna une indépendance et une clarté de jugement impossibles à qui aurait passé quatre ans au coeur même de l’événement. Il a maintes fois, et sans restriction, reconnu la grandeur des textes conciliaires, mais il vit aussi comment tant de petits esprits avaient profité de l’atmosphère du Concile pour se donner de l’importance, alors qu’ils contournaient la norme de [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63 2.10 18.00 Stock: 38

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père I (en pdf téléchargeable) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger