Notre Père I: Notre Père qui es aux cieux

N° 238 Mars - Juin 2015 - Page n° 14

Bx Charles de FOUCAULD Méditation sur le Notre Père

À Rome, le 23 janvier 1897, le bienheureux Charles de Foucauld rédigea une paraphrase du Notre Père. Il se préparait à quitter la Trappe pour partir à Nazareth.

 

Mon Dieu, que Vous êtes bon. Vous qui nous permettez de Vous appeler « Notre Père » ! Qui suis-je, pour que mon Créateur, mon Roi, mon Maître souverain me permette de l’appeler « Mon Père » ? Et non seulement me le permette, mais me l’ordonne ? Mon Dieu, que vous êtes bon ! Combien je dois me souvenir, tous les moments de ma vie, de cet ordre si doux ! Quelle reconnaissance, quelle joie, quel amour, mais surtout quelle confiance, il doit m’inspirer. Puisque Vous êtes mon Père, mon Dieu, combien je dois toujours espérer en Vous ! Mais aussi puisque Vous êtes si bon pour moi, combien je dois avoir pour tout homme, quel qu’il soit, quelque mauvais qu’il soit, les sentiments d’un tendre frère !

Donc confusion, reconnaissance, confiance, et espérance inaltérable, amour filial envers Dieu et fraternel envers les hommes. 

Notre Père, notre Père, apprenez-moi à avoir ce nom sans cesse sur les lèvres avec Jésus, en Lui et par Lui, puisque pouvoir le dire est mon plus grand bonheur …

Notre Père, notre Père, puissé-je vivre et mourir en disant : Notre Père ; et par ma reconnaissance, mon amour, mon obéissance, être vraiment votre fils fidèle, un fils qui plaise à votre Coeur. Amen.

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63 2.10 18.00 Stock: 38

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père I (en pdf téléchargeable) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger