Notre Père V - en tentation

N° 261 Janvier - Février 2019 - Page n° 19

Madame Françoise MIES Job – Épreuve ou tentation?

Le Livre de Job est essentiel pour entrer dans la problématique de la sixième demande du Pater. Mais comment saisir d’abord la notion d’épreuve qui est en son centre, et qui lie étroitement tous les personnages du drame : le Seigneur, le satan (nom commun, avec article), Job, sa famille et ses amis ?

 

L’Ancien Testament présente deux expériences clairement identifiables : celle d’Adam et Ève est une tentation (Genèse 3), celle d’Abraham emmenant son fils au mont Moriah est une épreuve (Genèse 22,1-19). Mais l’expérience de Job ? L’épreuve est une expérience difficile pour un bien ou un mieux. Elle sous-entend un sens, le passage d’un cap, un itinéraire vers un bien ou un mieux. Elle peut mettre en jeu une altérité, celle de l’éducateur ou du maître de sagesse qui soumet quelqu’un à l’épreuve. De la part de celui qui est tenté, la tentation est une inclination, un attrait, une impulsion, une motion vers le mal. Elle met en jeu l’extériorité de l’objet qui tente, souvent sous les apparences du bien qui séduit. Elle peut mobiliser l’extériorité supplémentaire du tentateur : de sa part, la tentation est une sollicitation au mal. Le serpent induit Ève en tentation via le fruit désirable, Dieu met Abraham à l’épreuve. Épreuve et tentation sont au départ indécises : elles peuvent virer au bien comme au mal, on peut réussir l’épreuve ou échouer, succomber à la tentation ou lui résister victorieusement. Mais l’intention du tentateur est de faire tomber, l’intention de l’éducateur qui met à l’épreuve est de faire croître et progresser. Mais Job : son histoire est-elle celle d’une tentation ou d’une épreuve ?

Un homme juste, sage – et heureux

Le prologue lève un pan du voile (Job 1–2). Job, l’homme idéal, est un juste « un homme intègre et droit » et un sage « qui vénère Dieu et s’écarte du mal » (1,1.8). Vénérer Dieu n’est pas seulement un signe de piété mais de sagesse car c’est reconnaître Dieu pour Dieu, avoir un vrai sens de Qui est Dieu. S’écarter du mal n’est pas simplement s’abstenir de commettre le mal, c’est se tenir à l’écart de tout ce qui pourrait y mener, ne pas jouer avec le feu, ne pas s’exposer à la tentation. Job réunissait tous les signes extérieurs de bonheur de l’époque, descendance, richesse, pouvoir, honneur : une famille nombreuse, de grands troupeaux, une autorité reconnue (1,2-3). En somme, transposé dans un autre langage, vertu et bonheur coïncidaient : c’est le monde auquel l’on aspire de ses vœux. Le monde devrait tourner ainsi : c’est une espérance, voire une exigence de la raison. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 24

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père V En tentation - dynamique 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Notre Père V - en tentation - couverture pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger