Notre Père V - en tentation

N° 261 Janvier - Février 2019 - Page n° 39

Prof. em. Aldebert DENAUX Jésus au désert – Matthieu 4,1-11 et Luc 4,1-13

Les tentations du Christ rapportées par Matthieu et Luc ne se comprennent pleinement que sur l’arrière-fond des épreuves endurées par le peuple élu au désert, racontées en Exode et Deutéronome. Mais la tradition chrétienne y a vu également un guide pour le combat spirituel de chacun individuellement.

 

Le récit des tentations de Jésus dans les Évangiles synoptiques achève la trilogie d’ouverture de ces trois Évangiles. On désigne du terme de « trilogie initiale » les trois premières péricopes communes aux synoptiques : l’entrée en scène du Baptiste (Marc 1,2-6 par.), le baptême de Jésus (Marc 1, 9-11 par.), et la tentation de Jésus (Marc 1,12-13 par.). Elles formaient le prélude immédiat de la vie publique de Jésus et constituaient probablement dans la première prédication chrétienne le commencement de la prédication de Jésus de Nazareth (voir Actes 1,22 ; 10,37 ; 13,24-25). Dans les trois Évangiles, le lien entre le baptême et les tentations de Jésus est très fort. On peut même se demander si l’évangéliste Marc ne voit pas le baptême et la tentation de Jésus comme une seule péricope, comme une seule unité littéraire (Marc 1,9-13) : le verset 1,12 ne marque pas en effet un nouveau commencement, mais colle très étroitement à ce qui précède : « et aussitôt l’Esprit le poussa au désert1 ». C’est l’Esprit de Dieu, descendu au baptême sur Jésus, qui le “pousse” au désert (Marc), ou l’y “conduit” (Matthieu et Luc). Chez Matthieu et chez Luc, le diable reprend à la forme conditionnelle, par deux fois, les paroles de la voix venue du ciel/des cieux : « Si tu es le/un Fils de Dieu ». Dieu permet donc que Jésus soit mis à l’épreuve, mais Il permet que cela advienne via le diable qui tente Jésus. Dans les tentations, Jésus est mis à l’épreuve par Dieu, pour voir s’il se comporte comme un vrai fils de Dieu.

Selon la tradition synoptique, Jésus fut mis à l’épreuve à diverses re-prises (peirasmos/peiradzô2). Dans la triple tradition (Matthieu/Marc/Luc), on ne dit pas seulement que Jésus fut mis à l’épreuve au désert3, mais aussi lorsque ses adversaires demandaient un « signe du ciel4 », ou quand Jésus fut interrogé pour savoir s’il fallait payer l’impôt à César5, ou juste avant son arrestation à Gethsémani6. Marc et Matthieu mentionnent tous deux que Jésus fut mis à l’épreuve à l’occasion de ce qu’on appelle  [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Voir J.E. Gibson, The Temptations of Jesus in Early Christianity (JSNT SS, 112), Sheffield, 1995, p. 26-31 : surtout le mot « aussitôt » et le pronom personnel « le » qui renvoie au « Jésus » du verset 1,9, montrent que Marc comprend la scène de la tentation comme la continuation de la ligne narrative commencée en Marc 1,9-11.

2 Ibid., pp. 17-18.

3 Marc 1,13 par. Matthieu 4,1-11 ; Luc 4,1-13.

4 Marc 8,11-13 par. Matthieu 16 ,1- 4 ; Luc 11,16.29.

5 Marc 12,15 par. Matthieu 22,18 ; Luc 20,13 A D.

6 Marc 14,32-42, voir v. 38 ; par. Matthieu 26,36-46, voir v. 41 ; Luc 22,40-46, voir v. 46.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 25

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père V En tentation - dynamique 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Notre Père V - en tentation - couverture pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger