Notre Père V - en tentation

N° 261 Janvier - Février 2019 - Page n° 82

Père Baptiste MILANI Parler pour ne pas entrer en tentation – La rechute dans le salut, selon Michel Foucault

On ne s’attend pas à voir le philosophe Michel Foucault (1926-1984), dans Les aveux de la chair (2018), explorer ce que sont le baptême et la direction spirituelle dans les premiers temps chrétiens. L’article nous montre comment le combat spirituel contre la tentation, par le moyen de la « mise en mots », est une étape essentielle non seulement de la connaissance de soi, mais aussi du salut chrétien.

 

Figure emblématique de la vie intellectuelle du XXe siècle, pourfendeur de toute forme d’aliénation de la liberté individuelle, perturbateur savoureux de la réflexion historique comme de la philosophie et inspirateur de nombreux intellectuels dans des disciplines variées, en particulier au sein des recherches « queer » et de la réflexion sur le « gender », il est un domaine duquel Michel Foucault semblait devoir rester absent : la théologie. La publication de ses derniers cours au Collège de France, et surtout la parution en février 2018 des Aveux de la chair1 nous montrent pourtant à quel point il s’est intéressé aux penseurs chrétiens, et plus précisément aux pratiques propres au chris-tianisme, en tant que ces pratiques ont façonné le rapport de soi à soi en Occident. Le travail de Foucault a ceci de fascinant pour le théologien que la vivacité de l’analyse, la rigueur intellectuelle et l’exigence de justesse conduisent le philosophe à une perception particulièrement pertinente et vivante de la vie chrétienne...tout en oblitérant les références à la grâce et au Christ. La pensée foucaldienne a ceci de très stimulant qu’elle donne à percevoir les implications anthropologiques de la théologie en actes que sont le baptême, la vie monastique et la pratique de la pénitence. Dépouillée de toutes les données de la foi, de toute mention de la vie de la grâce, une telle perception pourrait tracer les traits d’un christianisme rabougri. Pourtant l’honnêteté intellectuelle avec laquelle Foucault mène son étude laisse pleinement place à un approfondissement théologique de l’appréhension chrétienne de la liberté : quel est le lien qui se noue au baptême entre liberté et salut ? Quelle est la place de ma volonté dans un mouvement de conversion passant par le renoncement à moi-même ? Et plus fondamentalement : comment ma liberté, sauvée dans les eaux du baptême, se déploie-t-elle historiquement pour adhérer, jusque dans ses défaillances, au salut reçu une fois pour toutes ? Nous concentrerons notre analyse sur le premier chapitre des Aveux de la chair en essayant de ressaisir théologiquement les affirmations de Foucault.

Notre philosophe ancre sa réflexion sur un paradoxe souvent peu explicité de l’expérience chrétienne. Alors qu’elle s’ouvre par le don du salut au baptême, elle engage dans un combat permanent. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 M. Foucault, Les aveux de la chair, Paris, Gallimard, 2018. Ci-après : AC suivi du numéro de page.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 25

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père V En tentation - dynamique 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Notre Père V - en tentation - couverture pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger