Le plaisir

N° 40 Mars - Avril 1982 - Page n° 4

Dominique FOLSCHEID Pour le plaisir

A ériger le plaisir en absolu - ce que fait notre époque -, l'homme se détruit comme tel, mais il détruit aussi le plaisir
Il faut donc convertir le plaisir pour le sauvegarder.

 La première page, 4, est jointe

1. Le plaisir comme Absolu

Il fallait bien un jour poser crûment la question: mis en face du plaisir le chrétien tant soit peu chrétien se retrouve-t-il nécessairement et simultanément dans la posture de l'accusateur et de l'accusé? Réprimant les autres à commencer par lui, est-il vraiment condamné par l'irréversible progrès de l'Histoire à regarder, à travers les barreaux de son ascétique prison, s'ébattre et se multiplier les heureux indigènes qui vivent dans l'archipel nommé Plaisir?

 

Les défenses Classiques ont fait long feu. L'arsenal, il est vrai, était for composite. Des dangers courus par la santé au souci du salut éternel el lassant par le respect des convenances, on a tout entendu. Mais pourquoi la bêtise épargnerait-elle les chrétiens? Dieu ne fait pas de miracles sur ce point Et puis la cause n'était pas si claire: que n'a-t-on pas dit sur ceux qui servaient hypocritement deux maîtres, et qui n'avaient pas les deux pieds dans le même monde!

 

Car c'est bien ainsi, trop souvent, que l'on schématise la situation. Si le plaisir est un Absolu en soi, alors de deux choses l'une: il est le Bien, ou il est le Mal. Il a ses sectateurs, les hédonistes, et ses ennemis, permanents ou provisoires (l'homme est toujours humain, trop humain), étayés par la vertu, par la pénitence. Dans tous les cas, le plaisir est une idole. Les uns veulent servir, les autres la brûler. Le malheur est qu'elle se défend encore mieux que le Phénix: non seulement elle renaît toujours de ses cendres, mais elle consume tous ceux qui la regardent, amis comme ennemis. Alors faut-il se résigner à faire la part du feu? Ou bien disloquer le plaisir en plusieurs partie les unes inférieures (comme la volupté), les autres supérieures (comme joie) ?

 

Si nous devons poser à nouveau la vieille question de la nature du plais c'est parce que les « sciences humaines» ont avivé et vulgarisé une conception du plaisir qui fait que l'idole règne aujourd'hui sans partage.

 

Comment désormais y aurait-il combat? Toutes les places fortes découvrent investies de l'intérieur. Il ne reste plus qu'à se rendre, sans les (p.4) ....

 

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 10

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le plaisir - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Le plaisir - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger