Du Père par le Fils dans l’Esprit

Mme Marie-Odile BOULNOIS
Croire en la Trinité - n°145 Septembre - Décembre 1999 - Page n° 103

Cyrille d'Alexandrie préfère aux constructions systématiques la multiplication d'approches partielles, et le langage imagé de la Bible. Si, dans le christianisme, l'unicité de Dieu est paradoxale (car il est en trois personnes), ce paradoxe se réfracte sur tous les concepts théologiques : un et multiple, même et autre, identité et relation. Puisque la théologie doit refléter l'économie (le plan du salut), un même mouvement de donation va du Père par le Fils jusque dans l'Esprit, qui est transmis aux hommes, pour qu'ils puissent à leur tour s'unir à la nature divine.

L’élaboration du dogme trinitaire connaît ses avancées théologiques les plus brillantes au IVe siècle, à l’occasion de la crise arienne, puis eunomienne. Pour dégager les acquis terminologiques et conceptuels, tout autant que les difficultés persistantes de la réflexion trinitaire, l’oeuvre de Cyrille d’Alexandrie présente l’avantage d’hériter d’une problématique déjà mûrie et de bénéficier d’un recul que n’avaient pas ses prédécesseurs engagés dans le feu de la polémique. Au premier abord, le choix de cet auteur peut surprendre, car Cyrille est surtout connu comme théologien de la christologie. Mais précisément, la connaissance de sa doctrine trinitaire peut permettre de comprendre certains aspects de son affrontement avec Nestorius, puisque pour Cyrille, le Christ est avant tout la deuxième personne de la Trinité qui s’est incarnée, et qu’il insiste sur l’unité de l’hypostase du Christ, par delà la distinction de ses natures. D’autre part, le volume de son oeuvre (même si l’on s’en tient aux trois ouvrages trinitaires écrits avant 428, début de la crise nestorienne : le Thesaurus, les Dialogues sur la Trinité, et le Commentaire sur l’évangile de Jean), tout autant que la richesse des auteurs dont il a hérité, en particulier Athanase et les Cappadociens, invitent à dégager comment il a fait siennes les distinctions terminologiques élaborées par ses prédécesseurs et quel est son apport personnel. Enfin, ses écrits ont connu une large postérité, notamment sur la question épineuse de la procession de l’Esprit Saint, puisqu’ils ont été largement utilisés par les conciles de Lyon (1274) et de Florence (1439), où certaines de ses formules sont au centre des discussions. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

La revue papier est épuisée , seul l'achat de pdf est disponible

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Croire en la Trinité - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger