Le sport

N° 184 Mars - Avril 2006*

Éditorial : Jean-Luc Marion: La chair volontaire et l’incarnation

Thème : Le sport

Marie-Françoise Baslez : Le christianisme antique face à la culture sportive du monde gréco-romain

La pratique du sport comme idéal d’éducation chez les Grecs dériva en spectacle de masse à l’époque romaine. Juifs et chrétiens surent utiliser les catégories sportives pour y couler l’épreuve du martyre. Des voix s’élevèrent pour condamner vivement le spectacle cruel des chasses où périssaient des chrétiens : ces manifestations publiques purent aussi servir à l’évangélisation.

Marie-Hélène Congourdeau: Du bon usage des métaphores sportives

En suivant de près la naissance et le développement de la métaphore sportive chez les Pères de l’Église, on dégage l’originalité de la compétition chrétienne : le seul vrai coureur, c’est le Christ et la médaille du champion, c’est aussi le Christ.

Serge Landes: Le « sport » : toujours trop

Le sport évolue dangereusement aujourd’hui. Il est urgent d’analyser le risque encouru par les sportifs. Le bénéfice moral attendu du sport n’est-il pas compromis par les pressions médiatiques et financières auxquelles il est de plus en plus soumis ?

Felice Gimondi : Interview de Jacopo Guerriero

Felice Gimondi, coureur italien, vainqueur du Tour de France en 1965.

Jacky Marsaux : Pratique sportive et vie spirituelle

Que cherche-t-on dans la pratique sportive : un équilibre de vie ? Un approfondissement spirituel ? Comment atteindre l’unité ?

Denis Moreau : « Courez pour gagner » : course à pied d’endurance et vie chrétienne

Le Nouveau Testament est riche d’images relatives à la course à pied : simple artifice rhétorique ou « modèle » à prendre au sérieux ?

Signets

Albert-Marie de Monléon : La parabole du Bon Samaritain

À la question : « Qui est mon prochain ? », une lecture plurielle de la parabole du Bon Samaritain permet de méditer sur la réciprocité des relations entre ceux qui se font « proches » l’un de l’autre, tant par le don que par l’accueil de la compassion : c’est tout le sens de la Miséricorde incarnée par Jésus.

Anne-Marie Pelletier : Exégèse et prédication à l’école du Père Thomas Kowalski

Si la paroisse Sainte Jeanne de Chantal a tenu à consacrer une journée d’étude au Père Thomas Kowalski, ce n’est pas seulement pour lui rendre un hommage bien mérité, mais aussi pour souligner et proposer en modèle le lien intrinsèque qu’il a voulu établir entre l’exégèse et la prédication.

La chair volontaire et l'incarnation

Jean-Luc Marion

« Ce ballon qui passe de mains en mains, ce ballon porteur d’allégresse, c’est encore, pour l’instant, la défaite de la solitude, de l’individualisme et de la bêtise.» Jean Trillo, L’Équipe magazine, XV de France, 1906-2006, 100 % rugby, supplément de L’Équipe, 18 février 2006

« Puisque le prix que doivent recevoir les concurrents est Dieu lui-même, il est nécessaire (...) que les luttes soient divines, et que Dieu soit pour les athlètes non seulement un soigneur et un coureur de tête, mais que lui-même en eux soit le vainqueur.» Nicolas Cabasilas, Vie en Christ, IV,86

Le sport a quitté sa marginalité pour envahir toute la société. Le temps n’est plus où de jeunes bourgeois, élèves au lycée Condorcet, improvisaient, pour imiter les collèges anglais, des courses approximatives dans la salle des pas perdus de la gare Saint-Lazare, où l’on disqualifiait un coureur à pied pour s’être fait rembourser son billet de chemin de fer jusqu’au stade que sa seule présence avait rempli, où il fallait se déplacer physiquement sur les
stades pour jouir de la vue et de l’excitation de la compétition des autres. Nous avons aujourd’hui affaire à des organisations complexes, ramifiées et puissantes (un pieux et franquiste ex-président du CIO ne se vantait-il pas que son trust suisse surpassait l’universalité de l’Église catholique et la notoriété du Christ ?), à des secteurs entiers de l’activité économique, où des parrains, bien nommés, investissent directement (équipementiers, clubs cotés en bourse), ou indirectement (publicités, produits de loisir, grande consommation, etc.), à un spectacle démultiplié et dispersé en flux continus dans les derniers recoins du monde que définissent les réseaux de communication.

L’Église, après quelques hésitations, s’est finalement ralliée, en même temps qu’à la République et à la société industrielle, au sport. Elle en a même,  au moins jusqu’à la Seconde Guerre, fait son affaire, le promouvant comme un moyen d’éducation de la jeunesse (voire d’évangélisation dans les patronages et le scoutisme). Il s’est même constitué avec le temps une manière de théologie du sport, en annexe des théologies du travail, du laïcat, des réalités terrestres, des « signes des temps », etc. On a souligné, d’ailleurs avec justesse, [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Albert-Marie de Monléon : La parabole du Bon Samaritain

À la question : « Qui est mon prochain ? », une lecture plurielle de la parabole du Bon Samaritain permet de méditer sur la réciprocité des relations entre ceux qui se font « proches » l’un de l’autre, tant par le don que par l’accueil de la compassion : c’est tout le sens de la Miséricorde incarnée par Jésus.

Anne-Marie Pelletier : Exégèse et prédication à l’école du Père Thomas Kowalski

Si la paroisse Sainte Jeanne de Chantal a tenu à consacrer une journée d’étude au Père Thomas Kowalski, ce n’est pas seulement pour lui rendre un hommage bien mérité, mais aussi pour souligner et proposer en modèle le lien intrinsèque qu’il a voulu établir entre l’exégèse et la prédication.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 18

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le sport - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger