La justice

N° 16 Mars - Avril 1978*

Claude Bruaire: La justice et le droit

André Feuillet : Le Sermon sur la Montagne - Les deux aspects de la justice

Les hommes, par leur justice, poursuivent la rectitude morale ; Jésus leur répond en annonçant une autre justice, qui vient comme un don du Père. L'une et l'autre se rejoi-gnent et s'accomplissent dans la personne du Christ.

André Manaranche : Justification divine et justice politique

L'expérience historique montre qu'un danger menace constamment la théologie chrétienne : identifier, d'une manière ou d'une autre, la justice politique à la justification divine. Il n'est possible d'éviter cette confusion qu'en situant l'instance politique dans le temps du délai, que nous ménage la patience de Dieu.

Giuseppe Colombo : Évangélisation et promotion humaine

Dans l'enseignement ordinaire du magistère, la justice se précise dans les concepts de « développement » et de « promotion humaine ». D'où une nouvelle question : la « promotion humaine » s'ajoute-t-elle de l'extérieur à l'évangélisation, sans la modifier ? L'englobe-t-elle au contraire, jusqu'à l'annihiler ? Non, sans doute, à condition de faire intervenir la médiation d'une culture chrétienne ; prise dans son ampleur et dans sa rigueur, la seule évangélisation suffit à susciter une culture à sa mesure, universelle mais non pas unique, qui rend possible, comme un de ses effets, la promotion intégrale de l'homme.

Jean Duchesne : Pour un réalisme chrétien - Réflexion sur l'engagement syndical

L'engagement syndical rejoint souvent une attitude chré-tienne : dénoncer et combattre ce que tout pouvoir humain a d'arbitraire et d'injuste. Mais le « contre-pouvoir » syndical, aujourd'hui « institutionalisé », est à son tour critiquable : la justice divine ne se résume pas en équité dans la distribution ; elle la contredit même parfois. Reste au chrétien le devoir de s'engager en se libérant de tout asservissement idéologique.

Roger Heckel : Justice et Paix - La commission pontificale Justitia et Pax

La commission pontificale « Justifia et Pax » offre un exemple d'engagement collectif de l'Église dans les débats sociaux et les problèmes politiques. Elle tente de préciser concrètement les médiations nécessaires entre ces réalités et la Révélation.

Henri de Riedmatten et Paul Grossrieder : L'Église et la promotion humaine

La pratique concrète de la solidarité entre les hommes suppose le réalisme. C'est pourquoi le Conseil Pontifical « Cor Unum » suscite, coordonne et organise les interventions d'organismes catholiques pour venir en aide, ponctuellement ou à longue échéance, aux plus défavorisés.

Jean-Luc Flinois : Qui ose aujourd'hui parler de justice ? L'expérience d'un cadre

Dans la vie économique, jamais la justice, ne se trouve réalisée parfaitement. Un cadre, par ailleurs responsable dans un mouvement d'action catholique, nous montre que c'est une raison de plus pour lutter contre l'injustice : elle est bien visible et repérable.

Roger Fauroux : " Une justice qui vient de Lui seul " Le témoignage d'un dirigeant

Les contraintes de l'entreprise et de la compétition internationale interdisent toute interprétation sentimentale de la justice. Pourtant la responsabilité même du dirigeant, l'importance décisive de la valeur des hommes, les répercus-sions sociales des décisions dégagent le terrain où s'exercent avec pertinence les exigences chrétiennes de la charité.

Dossier : De nouveaux maîtres penseurs ?

Entretien avec Maurice Clavel

Pierre-Philippe Druet: Les « nouveaux philosophes » inspiration ou aspiration religieuse ?

Claude Bruaire

La justice et le droit

Tous les démagogues qui cherchent notre adhésion et quêtent notre suffrage brandissent l'étendard de la justice. Il est convenu que cette cause sacrée ne mérite ni précision ni discussion. Celui qui se risquerait à demander : « Quelle justice promettez-vous ? », serait aussitôt tenu pour un mauvais esprit, soupçonné de complicité avec l'injustice et de perversité intellectuelle. Qui ne serait sensible aux inégalités, aux différences insupportables des niveaux de vie, aux écarts scandaleux des revenus, aux disparités des chances, à l'exploitation inique des ressources de la terre par le petit nombre ? La justice est évidemment le contraire de ces maux, c'est l'équitable distribution des richesses.

Les chrétiens ne sauraient être à distance d'une telle évidence et muets devant l'injustice. Il leur faut donc clamer la même exigence, et le faire avec la voix pure et dure de l'authenticité évangélique. Mais sans rien ajouter qui leur soit propre, qui viennent de leur foi, de leur Dieu... C'est pourquoi, en écoutant les chrétiens exhorter leurs frères au « combat pour la justice », les hommes d'aujourd'hui, massivement irréligieux, sont tentés de conclure au silence de Jésus-Christ sur le sens et l'exigence de justice. Les chrétiens ne demandent là ni plus ni moins que les autres, au point qu'ils ne semblent embrasser cette cause commune, plus vieille et plus jeune que leur religion, qu'afin de capter l'attention pour leur propre message. Mais la révélation divine qu'ils voudraient annoncer, la Bonne Nouvelle prétendue, serait muette sur la justice, au point de laisser une immense tache aveugle là où l'espoir des hommes est si vif et leur exigence si impatiente. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Dossier : De nouveaux maîtres penseurs ?

Entretien avec Maurice Clavel

Pierre-Philippe Druet: Les « nouveaux philosophes » inspiration ou aspiration religieuse ?


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 4

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La justice - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger