Qu'est-ce que la théologie ?

N° 37 Septembre - Octobre 1981*

Editorial : Claude Bruaire : De l'invention comme fidélité

S'il faut, pour œuvrer authentiquement comme théologien, croire, c'est précisément parce que la théologie ne répète pas indéfiniment un « donné » supposé fini, mais tente de répéter, donc de performer à  nouveau, le don infini du Verbe incarné en nos mots.

 

Problématique

Hans-Urs von Balthasar : De la théologie de Dieu à la théologie dans l''Eglise

La théologie, selon son statut dans la Parole de Dieu comme dans la prédication apostolique, plus qu'une « science » au sens moderne du terme, doit s'exercer comme célébration de Dieu et louange de sa gloire.

Antonio M. Sicari O.c.d. : La sainteté de l'auteur et l'orthodoxie du discours

L'orthodoxie d'un discours théologique se mesure aussi à la sainteté de celui qui le tient. Car seule la sainteté permet de connaître ce dont on prétend parler. Ce « lieu théologique », il serait temps de le reconnaître.

Cardinal Joseph RatzingerThéologie et politique ecclésiale

Les équilibres entre l'état, la théologie universitaire et le gouvernement de l'église servent à garantir la liberté en général.

Intégration

John S. Maddux:  Tolkien, du bon usage des autres mondes

Dieu peut se dire dans toutes les langues, dans tous les langages et dans tous les styles. Il n'y a pas de raison que la fiction soit exclue de cette symphonie - sans pour autant qu'elle cesse d'obéir ?  ses propres lois, qui l'empêchent de verser dans la platitude de l'œuvre ? 

Michel CostantiniMcLuhan est mort

En hommage au chantre de l'audiovisuel qui nous a quittés en ce début d'année, une réflexion sur la communication le sens, comment le produire pour toutes les nations ? Et pourquoi pas, demain ou après demain, la théologie sur vidéo-cassettes ?

Attestations

Jean ChatillonL'école de Saint-Victor - Guillaume, Hugues, Richard et les autres

 Au XIIe siècle, l'école théologique de Saint-Victor a, plus nettement peut-être que d'autres, souligné l'interaction de la doctrine et de la vie spirituelle.

 

Bernard Bro : Eloge du sermon - Le premier violon et la dernière bougie

Le sermon de la messe dominicale est « lieu théologique » par excellence : la Parole y rejoint l'action liturgique et introduit à la vie mystique en développant l' « instinct de foi » de toute l'église - la simplicité imagée d'une parabole peut faire entrer dans le chœur de la louange cosmique.

Signets

Jean-Mauri de Montrémy: L'enterrement en banlieue

 Avec L'enterrement à Ornans, Courbet révéla pour la première fois de manière évidente qu'une liturgie pouvait se réduire en geste mort, privé de signification. Nos propres pratiques funéraires nous en apprennent davantage sur le sujet - et sur notre « culture ». 

Yves-Marie Hilaire : L'exemple polonais

Pour comprendre aujourd'hui, deux livres récents sur la Pologne des années 70, par les catholiques polonais eux-mêmes.

 

 

De l'invention comme fidélité

Claude Bruaire

« Le théologien supérieur à (qui que soit), (c'est) notre Sauveur lui-même » Saint Grégoire de Naziance, Orationes, XXXI, 8 (PG 36, 141 b).

« Quant à la théologie, voici dès lors ce qui apparaît : parce qu'elle est interprétation conceptuelle de l'existence chrétienne, tous les concepts, d'après leur contenu, ont un rapport essentiel à l'événement chrétien comme tel. Comprendre celui-ci dans son contenu foncier et son genre d'être spécifique, c'est-à-dire uniquement à la manière dont il s'atteste dans la foi et par la foi, telle est la tâche de la théologie systématique ». Martin Heidegger, Théologie et philosophie (tr. fr. M. Régnier, Beauchesne, Paris, 1972) (Voir Wegmarken, Gesamtausgabe, BA. 9, Francfort, 1976, S. 571

 

Un athée peut-il être théologien ? Loin d'être incongrue, cette question exprime l'inquiète nostalgie du travail théologique quand il est convenu qu'il faut l'abandonner, comme une ancienne tâche dévoyée dans les ornières métaphysiques, épuisée en combinaisons formelles et jeux logiques de systématisation. L'abandon de l'eau usée permettrait le renouveau de la foi à la fontaine de jouvence de la sève évangélique, libérerait l'existence chrétienne pour la créativité spirituelle.

A cette question, qui suppose l'assimilation de l'œuvre théologique à la présentation cohérente d'un donné immuable de propositions religieuses, il faut répondre, assurément, « oui ». Oui, dès que la théologie — hors le travail historique et exégétique de fourniture. des « matériaux » — prétend formaliser en discours impersonnel le « donné » révélé. Oui, au sens où Sartre, disait-on, était orfèvre en théologie mariale, hors toute foi et en toute bonne foi athée. On ne voit, en effet, aucune raison d'exiger l'affirmation de Dieu, moins encore la foi au Christ, pour admettre l'élaboration d'un système de propositions. Ce qui est requis, par contre, c'est le caractère irréformable, clos, fini, de l'ensemble des affirmations dogmatiques.

Dès lors, déserter la théologie semble au chrétien la condition de la réanimation de sa foi. Livrer le message inattendu du Christ à quelque philosophie étrangère et aléatoire, c'était le réduire avant de l'oublier. Mais se complaire en ostension de structures privées de sens, banaliser l'Evangile dans l'écriture cohérente de ses énoncés, voilà qui ensevelit l'annonce d'un salut de Dieu dans les mots trop humains. Croire au Christ, croire en son Royaume, croire sa Parole, c'est répudier la théologie, congédier l'idolâtrie d'un système quelconque, déchirer le voile [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Jean-Mauri de Montrémy: L'enterrement en banlieue

 Avec L'enterrement à Ornans, Courbet révéla pour la première fois de manière évidente qu'une liturgie pouvait se réduire en geste mort, privé de signification. Nos propres pratiques funéraires nous en apprennent davantage sur le sujet - et sur notre « culture ». 

Yves-Marie Hilaire : L'exemple polonais

Pour comprendre aujourd'hui, deux livres récents sur la Pologne des années 70, par les catholiques polonais eux-mêmes.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 15

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Qu'est-ce que la théologie ? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger