Les pleurs et les larmes dans les psaumes

Madame Györgyi SZATMARI
La sagesse des larmes - n°277 Septembre - Octobre 2021 - Page n° 26

Les larmes sont omniprésentes dans les psaumes. L'auteur montre la dimension relationnelle de ces manifestations corporelles qui sont une demande d'aide. Des exemples choisis permettent d'éclairer la diversité de sens de ces larmes, la complexité du contexte historique. C'est le lien consubstantiel des pleurs avec la vie qui apparaît.

Les larmes reflètent une variété de sentiments. On connaît les larmes de douleur qui roulent goutte à goutte avec lenteur, le sanglot de désespoir, les pleurs qui apaisent un chagrin sincère, les larmes de crainte qui prennent à la gorge, la buée d’attendrissement ou de recueillement qui trouble le regard. Dans les pages qui suivent, nous allons prêter attention aux larmes et aux pleurs des psaumes, qui abritent sentiments et expressions de la foi accompagnés de combats, de doutes et de nouvelles consolidations.

Le livre des psaumes regorge de plaintes. Elles résonnent, pour la communauté, des destructions nationales causées par les ravages de la guerre, les catastrophes naturelles ou les épidémies1. Elles jaillissent sur les lèvres de l’individu dans le danger, la persécution, la vulnérabilité face aux bêtes sauvages, dans la maladie, dans la solitude ou bien sous le poids du péché2. La douleur s’exprime de mille manières. Elle peut être accompagnée par la faiblesse, par un soupir de tristesse (’anāhāh), un hurlement inarticulé, voire bestial (še’āgāh), un gémissement (ṣewāhāh). Le psalmiste pleure (dlf ou bkh) ou verse des larmes (dim‘āh) pour plusieurs raisons3. D’après Bosworth – dont la théorie est parente de celle de John Bowlby, ainsi que dans le sillage du travail de Lee A. Kirkpatrick examinant la projection en termes de psychologie religieuse conçue par Bowlby – les pleurs dans les psaumes ne se limitent pas à un débordement de sentiments, mais correspondent à une attitude qui s’efforce d’obtenir de l’aide et d’approfondir la relation. C’est l’expression corporelle d’une demande d’aide qui attend réponse4. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir les prochains numéros!


1 Gunkel énumère les psaumes suivants : 44 ; 74 ; 79 ; 80 ; 83 ; 106 ; 125. Voir Luis Alonso SCHÖKEL – Cecilia CARNITI, I Salmi, vol. 1., Borla, Roma, 1992, p. 105-106. Bosworth, dont la liste diffère, évoque les psaumes suivants : 26 ; 60 ; 67 ; 85 ; 94; 108; 115; 123; 126; 129; 137. David A. BOSWORTH, «Weeping in the Psalms », Vetus Testamentum 62 (2013), p. 36-46, 46.

2 Dans la littérature psalmique, les plaintes exprimées à la première personne du singulier peuvent aussi – à travers le psalmiste, c’est-à-dire la figure du roi David qui apparaît dans la suscription – être des prières collectives, prononcées au nom du peuple. D’après Gunkel, les psaumes suivants se rattachent à ce cas : 3 ; 5 ; 6 ; 7 ; 13 ; 17 ; 22 ; 25 ; 26 ; 27,7-14 ; 28 ; 31 ; 35 ; 38 ; 39 ; 42-43 ; 51 ; 54 ; 55 ; 56 ; 57 ; 59 ; 61 ; 63 ; 64 ; 69 ; 70 ; 71 ; 86 ; 88 ; 102 ; 109 ; 120 ; 130 ; 140 ; 141 ; 142 ; 143. Voir Luis Alonso SCHÖKEL – Cecilia CARNITI, I Salmi, vol. 1., op. cit., 106-107. Bosworth ajoute à cette liste les suivants : 4 ; 9-10 ; 12 ; 36 ; 138. David A. BOSWORTH «Weeping in the Psalms », art. cit., p. 46.

3 Dans les plaintes peuvent figurer le cri espérant une réponse (za‘aq), le cri d’appel à l’aide (šaw‘āh) et le cri qui suppose une écoute (qārā’) également. Voir Alberto MELLO, «Lessico del Salterio », Liber Annus 54 (2004),
p. 25-52.

4 David A. BOSWORTH, « Weeping in the Psalms », art. cit., p. 37. Germana STROLA, Il desiderio di Dio. Studio dei Salmi 42-43, Cittadella, Assisi, 2003, p. 155. Cette supposition est étayée par le seul verset psalmique comprenant le verbe dlf, dont il sera question plus loin (Ps 119, 28), et le Ps 39, 13 : « Prête l’oreille à mes larmes (dim‘āh), ne reste pas sourd. » Déjà le Ps 116,8, en lien avec la consolation gagnée en retour, évoque les larmes : « Tu m’as délivré de la mort, tu as sauvé mes yeux des larmes (dim‘āh) et mes pieds de la chute ».


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 29

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La sagesse des larmes - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier
Editorial: quel bonheur pour ceux qui pleurent? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
"Nous laissons les lamentations aux femmes" Hans-Ulrich Weidemann - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
les pleurs et les larmes dans les psaumes: Györgyi Szatmari - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Le dialogue interreligieux comme dimension intrinsèque de la foi chrétienne : Michele Brignone - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
La question du fondement: Angelo Scola - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
La sagesse des larmes - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier