Pour le quatre-vingtième anniversaire du cardinal Angelo Scola

Père Jean-Robert ARMOGATHE
La sagesse des larmes - n°277 Septembre - Octobre 2021 - Page n° 95

Brève présentation des temps forts de la vie d'Angelo Scola.

Un anniversaire est une chose vaine. L’accumulation des années ne mérite pas d’être célébrée. À moins que ces années ne signifient autre chose que la vie d’une personne, ou plutôt que cette vie signifie quelque chose de plus qu’une existence singulière. C’est bien le sens que prend l’anniversaire des quatre-vingts ans d’Angelo Scola.

Car ces seize lustres ont accompagné des années décisives de l’Église catholique et, par conséquent, de l’histoire culturelle et religieuse de l’humanité. Ce qui est parfaitement illustré par trois rencontres, s’élargissant en cercles concentriques autour d’une vie. La première rencontre est celle d’une personne, don Giussani, le « Gius », aumônier de lycée à Milan, puis fondateur et animateur d’un mouvement d’évangélisation naissant en milieu étudiant et se diffusant dans le monde entier : Communion et Libération.

La deuxième rencontre est avec d’autres personnes, mais qui représentaient une institution : les papes Jean-Paul II et Benoît XVI.

La troisième rencontre, la plus large, est avec un peuple, celui de Grosseto, Venise, Milan : peuple de croyants et d’incroyants, de jeunes et de vieux, d’intellectuels et d’ouvriers, d’un petit diocèse italien, de la Sérénissime au
fond de sa lagune et de la grande métropole du Nord.

L’expérience fondatrice, à 17 ans, fut la rencontre avec don Giussani et l’engagement successif dans la Jeunesse étudiante, puis à Communion et Libération. Le jeune Scola découvre la force et la beauté de la proposition chrétienne : une rencontre personnelle avec le Christ qui s’épanouit dans le service des autres.

Pour qui connaît Angelo Scola, c’est cette attention aiguë à la personne, à la rencontre personnelle, qui caractérise sa relation. Avec ses compagnons et ses étudiants, mais aussi avec ses maîtres : Hans Urs von Balthasar, Henri de Lubac, Joseph Ratzinger. Et c’est cela qui a conduit Jean-Paul II à lui confier son Université, le Latran, et la direction de l’Institut pour les études sur le mariage et la famille, créé peu après son élection. Six ans plus tard, le pontife l’appelle au siège de Venise, puis Benoît XVI le transfère à Milan.

Angelo Scola n’est pas un solitaire : entouré d’amis et de collaborateurs, il n’est à l’aise qu’avec un peuple – ses 88 * étudiants, puis ses diocésains. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir les prochains numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 28

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La sagesse des larmes - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier
Editorial: quel bonheur pour ceux qui pleurent? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
"Nous laissons les lamentations aux femmes" Hans-Ulrich Weidemann - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
les pleurs et les larmes dans les psaumes: Györgyi Szatmari - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
Le dialogue interreligieux comme dimension intrinsèque de la foi chrétienne : Michele Brignone - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
La question du fondement: Angelo Scola - pdf 3.43€ 2.10% 3.50€ Ajouter au panier
La sagesse des larmes - pdf 7.84€ 2.10% 8.00€ Ajouter au panier