Le mystère d'Israël

N° 211 Septembre - Octobre 2010*

Éditorial : Miklos Vetö

Thème: Le mystère d'Israël

Cardinal Walter Kasper : Juifs et chrétiens, l’unique Peuple de Dieu

Beaucoup a été fait depuis Nostra Aetate pour envisager le passé et rétablir la confi ance entre juifs et chrétiens. Mais des questions de fond demeurent, sur le salut universel apporté par le Christ notamment. S’il est clair pour les chrétiens qu’il n’y a pas « substitution » mais accomplissement, par rapport à Israël, quel est cependant le rapport de l’Église au judaïsme post-biblique ?

Gaston Fessard: Le mystère d’Israël

Dans l’interview ici reproduite, G. Fessard a concentré presque tous les aspects de sa réflexion sur le paradoxe et le mystère d’Israël par rapport à l’Église du Christ et à la destinée de l’ensemble des autres nations de l’humanité. Cette synthèse d’une extrême précision dans l’analyse des termes employés (comme peuple, Alliance, élection, Terre promise, territoire, nation, Église, État) permet de s’orienter dans les prises de position du Saint-Siège sur ces sujets entre 1981 et 2009.

Frédéric Manns : Le mystère de l’élection

Seule une lecture dialectique entre accomplissement et rupture rend compte de la complexité des rapports entre le Premier Testament et les judéo-christianismes. Le mystère d’Israël est inséparable du mystère de l’Église. Objets de la même révélation, de la même vocation, promis au même royaume, Israël et l’Église ne seront sauvés qu’ensemble.

Rafic Nahra: Sources juives de la liturgie chrétienne : l’examen d’un cas particulier

La liturgie chrétienne procède, pour une large part, de la liturgie juive et elle s’est toujours inspirée de la Tradition d’Israël. Mais lorsque l’Église et la Synagogue évoquent, dans leurs cultes, une tradition biblique commune, dans quelle mesure leurs interprétations convergent-elles ou divergent-elles ? Nous abordons cette question en examinant un cas particulier, à savoir la manière dont les figures bibliques de Moïse et d’Aaron sont évoquées dans la prière d’ordination des prêtres selon le Pontifical Romain de 1990.

Giovanni Grandi : Le mystère d’Israël. Ébauche de la réflexion de J. Maritain

Sur fond des événements tragiques en train de s’accomplir, Maritain rappelle qu’Israël est un mystère ; qu’il assume la fonction d’aiguillon spirituel envers l’humanité toujours tentée de chercher l’absolu dans ce monde. Cette lecture spirituelle des événements permet d’affronter l’antisémitisme et d’en montrer l’absurdité.

Jan-Heiner Tück: « Qui vous touche, touche la prunelle de mes yeux » (Zacharie, 2, 12)

Il faut se garder de toute interprétation théologique de la Shoah qui en donnerait une justification. Mais il faut aussi se souvenir de ce que, avec le peuple juif, l’Église qui se fonde sur lui était aussi visée. À travers les deux,  c’est le Dieu des Dix commandements et du Sermon sur la montagne qui devait mourir.

Signets

Marco Impagliazzo : La visite de Benoît XVI à la synagogue de Rome

Rappeler l’histoire de la communauté juive de Rome jusqu’à nos jours permet de découvrir la réalité de la Tradition rencontrée par Benoît XVI ; rappeler les étapes antérieures qui ont permis cette visite permet de mesurer le chemin parcouru par les précédents pontifes et indique aux futurs successeurs la tâche à poursuivre.

Michel Costantini : Petit abécédaire de la sainte Face

Le prétexte du présent abécédaire est la tenue, en 2009 à l’INHA (Paris), les 30 novembre et 1er décembre, du colloque « Sainte Face, visages du Christ, visages de Dieu dans l’art contemporain XIXe-XXe siècles », où l’art contemporain tenait une belle place, de Rouault à Arnulf Rainer, de Manessier à Sarkis, jusqu’à l’étonnant The Sudarium of St Veronica de Leif Elggren (2007).

In memoriam: Georges Chantraine s.j.

Dany Dideberg : Homélie sur la Transfiguration du Seigneur (Matthieu 17, 1-9)

Jean Duchesne : Le secret d’une perpétuelle jeunesse

Jacques Prévotat : Georges Chantraine, biographe d’Henri de Lubac

Éditorial

Miklos Vetö

« Ce n’est pas parce qu’ils ont tué le Christ, c’est parce qu’ils ont donné le Christ au monde que l’antisémitisme hitlérien a traîné les Juifs sur toutes les routes de l’Europe dans les ordures et le sang. » Maurice SAMUEL (rapporté par J. Maritain, Le philosophe dans la cité, Paris, Alsatia, 1960, p. 108-109.)
 

Après presque deux millénaires d’opposition et de conflit, le dernier demi-siècle a vu une immense modification des rapports entre Israël et l’Église. La condamnation des diverses formes d’antisémitisme, la multiplication des déclarations d’appréciation et de sympathie à l’égard d’Israël, préparent une nouvelle donne des relations entre juifs et chrétiens. Or si on peut parler désormais des juifs comme « nos frères aînés dans la foi », quelle est l’explication, la justifi cation doctrinale de ce tournant ? On insiste désormais sur la continuité au lieu de la rupture, on met en valeur les racines juives de la foi chrétienne, on réfléchit sur le sens de l’existence continue d’Israël. Or si à la place de « la substitution » pure et simple d’Israël par l’Église, on enseigne son « accomplissement » en Elle, il reste que les lectures juives et chrétiennes de l’Écriture demeurent « irréductibles l’une à l’autre » 1, que la confession chrétienne de Jésus comme « unique médiateur » (1 Timothée 2, 5), interdit de « présenter l’Église et le judaïsme comme deux voies parallèles du salut » 2. Sans doute, il y a des voix dans le judaïsme qui [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Le peuple juif et ses saintes Écritures…, Comm. Bibl. Pontific., Paris, Cerf, p. 55. Voir également Communio XX, 3, mai-juin 1995, Le judaïsme, l’éditorial de Rémi Brague : « Un dialogue difficile », p. 9 et l’article de H. U. von Balthasar, « Le problème Église-Israël depuis le Concile-Question disputée », p. 23.

2. Notes pour une correcte présentation des Juifs et du Judaïsme… in J. Dujardin, L’Église catholique et le peuple juif, Paris, 2003, p. 430.

Marco Impagliazzo : La visite de Benoît XVI à la synagogue de Rome

Rappeler l’histoire de la communauté juive de Rome jusqu’à nos jours permet de découvrir la réalité de la Tradition rencontrée par Benoît XVI ; rappeler les étapes antérieures qui ont permis cette visite permet de mesurer le chemin parcouru par les précédents pontifes et indique aux futurs successeurs la tâche à poursuivre.

Michel Costantini : Petit abécédaire de la sainte Face

Le prétexte du présent abécédaire est la tenue, en 2009 à l’INHA (Paris), les 30 novembre et 1er décembre, du colloque « Sainte Face, visages du Christ, visages de Dieu dans l’art contemporain XIXe-XXe siècles », où l’art contemporain tenait une belle place, de Rouault à Arnulf Rainer, de Manessier à Sarkis, jusqu’à l’étonnant The Sudarium of St Veronica de Leif Elggren (2007).

In memoriam: Georges Chantraine s.j.

Dany Dideberg : Homélie sur la Transfiguration du Seigneur (Matthieu 17, 1-9)

Jean Duchesne : Le secret d’une perpétuelle jeunesse

Jacques Prévotat : Georges Chantraine, biographe d’Henri de Lubac


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Mystère d'Israël (pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier