Homme et femme il les créa

N° 106 Mars - Avril 1993*

"Dieu créa l’homme à son image,
à l’image de Dieu il le créa,
homme et femme il les créa." (Genèse, 1, 27)

La différence sexuelle est essentielle à l’humanité de l’homme : au point que le récit des origines ne la mentionne pour aucun autre animal, et qu’à la fin, la résurrection des corps ne l’abolit pas. Car nul n’est l’humain à soi seul, et la relation marque l’incarnation de l’homme. Quant à Dieu, il est père sans être mâle, de cette paternité sans virilité qui n’autorise aucune supériorité du masculin sur le féminin. L’Église n’est donc ni machiste ni féministe. La nouvelle Alliance ne supprime pas l’altérité mais la restitue à sa vocation première : Il y a enfin l’homme et la femme.

Page Titre Auteur(s)
5 Le couple humain Jean-Robert ARMOGATHE
9 Dieu le Père est-il un mâle ? Réflexion sur la masculinité, la virilité et la paternité Rémi BRAGUE
16 L'image sexuée. Un bilan des enseignements du chapitre 1 de la Genèse Francis MARTIN
21 Ce mystère est grand" Philippe CORMIER
35 Il n'y a plus l'homme et la femme » Anne-Marie PELLETIER
46 La tête voilée. L'homme et la femme d'après la Première Épître aux Corinthiens F.g.c. VAN LEUWEN-VANSANDICK
55 Le don d'Ève et le chant d'Adam Stanislaw GRYGIEL
67 L'Église américaine et les sirènes du féminisme Francis MANION
74 Vingt ans après, un nouvel envoi _ Jean-Paul II
77 Communio: un programme Joseph Ratzinger BENOÎT XVI
89 Philosophie chrétienne et herméneutique de la charité Jean-Luc MARION
97 Une iconographie chrétienne est-elle possible Christophe CARRAUD
115 Lettre ouverte à un(e) adolescent(e) . Marc VACHER
118 Le triomphe du professeur Tournesol Jean DUCHESNE

Éditorial : Jean-Robert Armogathe : Le couple humain

Le dossier fourni par ce cahier essaie d'éviter la bipolarité actuelle, d'autant plus vive qu'elle est moins réfléchie : celle des deux courants théologiques opposés qui,  privilégiant soit le féminisme, soit la famille, risquent de méconnaître la différence sexuelle aussi bien que le célibat consacré.

Questions : Le mystère de la sexualité

Rémi Brague : Dieu le Père est-il un mâle ? Réflexion sur la masculinité, la virilité et la paternité

À la différence des dieux de la plupart des religions, le Dieu de la Bible n'est pas un Dieu sexué, mais ses créatures, faites à son image, le sont. Si notre Dieu est père, il l'est sans être un mâle. Il est même la paternité absolue, justement parce qu'elle ne s'accompagne d'aucune virilité. C'est pourquoi la primauté de la paternité n'implique aucun privilège de l'homme sur la femme.

Francis Martin : L'image sexuée. Un bilan des enseignements du chapitre 1 de la Genèse

Étude de la nature de la relation homme-femme à partir d'une exégèse du premier chapitre de la Genèse. L'auteur analyse d'abord la notion d'Adam « image de Dieu » avant d'interpréter la signification du caractère mâle et femelle d'Adam. Il conclut par un rappel des apports de la théologie contemporaine à la compréhension de la sexualité.

Philippe Cormier: « Ce mystère est grand »

De l'homme seul, parmi les animaux de la création, qui sont pourtant mâles et femelles pour la reproduction de l'espèce, la Genèse dit qu'il est créé homme et femme. Et si, à la résurrection, l'activité sexuelle sera abolie, les personnes n'en demeureront pas moins sexuées. Avant tout autre différence, la différence sexuelle manifeste que l'homme est un être de relation. On peut alors penser que c'est en tant qu'ils sont personnes et relations que l'homme et la femme sont à l'image de Dieu, qui est Personnes et relation entre des Personnes.

Anne-Marie Pelletier : « II n'y a plus l'homme et la femme »

Correctement comprise, la célèbre déclaration de la Lettre aux Galates ne veut nullement énoncer le « dépassement » de la différence homme-femme. Saint Paul y annonce bien plutôt la sortie de la logique du péché où l'homme et la femme sont dans une relation de concurrence, de domination et de séduction. Loin de supprimer leur altérité, le salut apporté par le Christ rend l'homme et la femme à leur identité et leur vocation premières : il y a enfin l'homme et la femme.

Arguments : Identités et différences

F.G.C. Van Leeuwen - Van Sandick : La tête voilée. L'homme et la femme d'après la Première Épître aux Corinthiens

En commandant à la femme de se couvrir la tête pour le culte religieux, Paul est fidèle à la mentalité biblique : la femme voilée n'a plus honte. Comme la tête découverte chez l'homme, ce signe indique le salut de l'humanité qui n'a plus honte du péché.

Stanislaw Grygiel : Le don d'Ève et le chant d'Adam

Devant la beauté d'Ève à laquelle s'éveille Adam, son émerveillement devient un chant, le premier chant d'amour. Ce n'est donc pas en un sens fonctionnel qu'Ève est une « aide » pour Adam, mais c'est au sens où elle est un don. Ève aide Adam à comprendre et à aimer ce qui est. La dignité de la personne réside dans l'union conjugale de l'être et de l'agir.

Francis Mannion : L'Église américaine et les sirènes du féminisme

Si le féminisme est un mouvement qui promeut la dignité des femmes dans la société, on ne peut ignorer la multiplicité de ses expressions. L'auteur distingue cinq formes de féminisme dans l'Église, allant du conservatisme aux mouvements libertaires.

Dossier: Les vingt ans de Communio

Jean-Paul II : Vingt ans après, un nouvel envoi

« Grâce à vos revues, soyez un ferment de communion et d'unité dans un monde marqué par de multiples tensions et divisions. »

Joseph Ratzinger : Communio: un programme

A l'occasion de cet anniversaire, le cardinal Ratzinger rappelle les circonstances de la naissance de la revue, et le sens de la communio dont elle se veut porteuse. Il s'agit, dans ces années placées sous le signe de Vatican II, de comprendre le concile à travers l'ensemble de la Tradition et d'insister sur une idée alors méconnue : l'Église d'ici-bas n'est-elle que par sa communio à celle d'en haut ? Ce n'est que par la diffusion, l'explication et l'illustration de ce message que la revue pourra espérer être fidèle à son nom.

Jean-Luc Marion : Philosophie chrétienne et herméneutique de la charité

Tant qu'elle se bornera à n'être qu'une autre interprétation du monde, la « philosophie chrétienne » n'échappera pas à ses impasses célèbres. Au contraire, sa tâche propre consiste à mettre au jour des phénomènes absolument autres et nouveaux (ceux de l'amour), pouf ensuite, à leur lumière, interpréter autrement les phénomènes communs. L'entreprise de Communio, depuis vingt ans, n'a de sens que de s'efforcer de déployer le regard de la charité, regard spécifiquement chrétien sur le monde.

Réflexion : L'Église et l'art

Christophe Carraud : Une iconographie chrétienne est-elle possible

L'art non-figuratif détruit l'iconographie et ses fondements théologiques : s'il n'y a plus d'image, on ne peut justifier l'art comme image du Dieu invisible. Par quels détours pourrait-on refonder l'icône chrétienne, et inventer de nouvelles formes ?

Signets : Préservatifs et sexualité

Marc Vacher : Lettre ouverte à un(e) adolescent(e)...

À qui on raconte des bobards, comme le fait qu'il est normal de faire l'amour sans aimer.

Jean Duchesne : Le triomphe du professeur Tournesol

Les campagnes de presse des pouvoirs publics et des autorités médicales qui font la guerre au tabac et à l'alcool et qui prônent les préservatifs semblent avoir le même but : conserver et améliorer la santé des citoyens. En réalité, les logiques de ces discours sont opposées : dans un cas, il s'agit de faire perdre une habitude, dans l'autre de la faire prendre ; dans un cas on vante l'abstinence, dans l'autre on la suppose impossible. Y aurait-il de bons et de mauvais malades ?

Le couple humain

Fragments d'une anthropologie chrétienne

Jean-Robert Armogathe

«Dans le Seigneur, ni la femme sans l'homme ni l'homme sans la femme. » Saint Paul, 1 Corinthiens, 11, 11.

« Le double est pareil à lui, un peu différente.» Pierre Jean Jouve, Le Paradis perdu, Grasset, 1929, p. 59.

Le thème retenu pour ce cahier doit être défini par les thèmes qui ont été écartés : il ne s'agissait pas de traiter ici de la femme1, du mariage2 ni de la famille3. Le projet que les réunions internationales tenues à Zagreb en 1991 et à Rome en 1992 avaient permis de retenir concerne explicitement la différence sexuelle, le couple humain. Nous nous sommes rendu compte, en travaillant à la préparation du présent cahier, de la difficulté de l'entreprise : ce n'est pas par hasard si ce numéro de Communio, dans une rare occasion depuis plus de quinze ans, porte pour titre une citation littérale de l'Écriture, Genèse 1, 27 : e Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. »

Les thèmes écartés, déjà traités par la revue, rendaient difficile le choix d'un titre. L'objet du numéro est donc l'illustration d'une phrase de l'Écriture, sans qu'il s'agisse pour autant de faire un exercice d'exégèse. Le texte lui-même, que nous citons dans la traduction de la Bible de Jérusalem, reste pourtant difficile4.

Dès le récit des origines, la Bible insiste sur l'aspect sexué du couple humain, faisant de la transmission de la vie un devoir et de la sexualité une valeur, tout en la purifiant de toute compromission idolâtrique [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Communio, t. VII, 4 (1982).

2. V, 5 (1979).

3. XI, 6 (1986).

4. Pour expliciter la différence être humain mâle, la TOB traduit: «Mâle et femelle, il les créa. Voir aussi E.S. GERSTENBERGER, W. SCHRAGE, Frau und Mann, Stuttgart, 1980, p.73 sq.

Réflexion : L'Église et l'art

Christophe Carraud : Une iconographie chrétienne est-elle possible

L'art non-figuratif détruit l'iconographie et ses fondements théologiques : s'il n'y a plus d'image, on ne peut justifier l'art comme image du Dieu invisible. Par quels détours pourrait-on refonder l'icône chrétienne, et inventer de nouvelles formes ?

Signets : Préservatifs et sexualité

Marc Vacher : Lettre ouverte à un(e) adolescent(e)...

À qui on raconte des bobards, comme le fait qu'il est normal de faire l'amour sans aimer.

Jean Duchesne : Le triomphe du professeur Tournesol

Les campagnes de presse des pouvoirs publics et des autorités médicales qui font la guerre au tabac et à l'alcool et qui prônent les préservatifs semblent avoir le même but : conserver et améliorer la santé des citoyens. En réalité, les logiques de ces discours sont opposées : dans un cas, il s'agit de faire perdre une habitude, dans l'autre de la faire prendre ; dans un cas on vante l'abstinence, dans l'autre on la suppose impossible. Y aurait-il de bons et de mauvais malades ?


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 1

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Homme et femme il les créa - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Vingt ans après: un nouvel envoi - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger