Notre Père V - en tentation

N° 261 Janvier - Février 2019 - Page n° 7

Père Bernard POTTIER La sixième demande du Notre Père, « peut-être la plus discutée »

Nous voici rendus au cinquième numéro de la série de Communio sur le Notre Père, qui traite de la sixième demande de cette prière. Le premier numéro avait considéré l’invocation préliminaire : « Notre Père qui es aux cieux » (2015/2-3). Le deuxième numéro avait exposé ensemble les trois premières demandes, celle du Nom, du Règne et de la Volonté (2016/2). Le troisième numéro s’intitulait « Notre pain » (2017/2), et le quatrième « Pardonne-nous » (2018/2).

Pour la sixième demande, nous avons choisi le titre : « en tentation » et non, par exemple, « La tentation ». En effet, comme chacun le sait en pays francophones, l’Église a proposé récemment un changement de la formulation de cette demande. Ce qui rend notre réflexion d’autant plus difficile et intéressante à la fois. Auparavant, on disait, en suivant de très près le latin de la Vulgate2 : « Et ne nous soumets pas à la tentation », alors qu’aujourd’hui nous prions ainsi : « Et ne nous laisse pas entrer en tentation3 ». Deux réactions ponctuelles ont déjà été publiées dans un numéro antérieur de Communio, pour commenter les avantages, et peut-être surtout les inconvénients, de cette nouvelle formulation4. À notre sens, le changement liturgique opéré nous déplace déjà vers une meilleure perception de cette sixième demande, mais il y a peut-être encore une difficulté à comprendre cette nouvelle expression, que Carmignac aimerait voir traduite ainsi : « Et garde-nous de consentir à la tentation5 » ; ou encore « Fais que nous n’entrions pas dans la tentation », pour reprendre le titre de son article paru dans la Revue Biblique en avril 1965, aux pages 218-226. Carmignac nous signale d’ailleurs que quatre théologiens catholiques francophones avaient protesté contre l'introduction de cette version aujourd'hui remplacée : J. Delorme, A. George, R. Coste et J. Lebourlier (C. 304, n. 23). [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1  Marc Philonenko, Le Notre Père. De la prière de Jésus à la prière des disciples, NRF Gallimard, 2001, 206 p. ; ici p. 139. Sur cette demande, voir les pages 139-155 [Nous utiliserons l'abréviation Phi, dans le texte même].

2  Et ne nos inducas in tentationem.

3  Sorte de retour à une formulation précédente qui disait : « Et ne nous laissez pas tomber en tentation » (voir par exemple le petit Catéchisme à l’usage de tous les diocèses de Belgique de 1961). – Sur les traductions, changées ou non, en d’autres langues, voir l’encart ci-dessous p. 17.

4  Thomas Söding, « La tentation – Le sens de la sixième demande du Notre Père », dans Communio 2018/2, p. 103-106 et Denis Dupont-Fauville, « Sur la nouvelle traduction liturgique du Notre Père », ibid., p. 107-110.

5  Jean Carmignac, Recherches sur le Notre Père, Paris, Letouzey et Ané, 1969, 608 p. (désormais cité dans le texte par le signe C.) ; ici p. 293. L’essentiel de cette somme a été résumé dans un petit volume intitulé À l’écoute du Notre Père, éd. de Paris, Paris, 1971, 123 p. Pour la sixième demande, voir les pages 58-86 du petit volume, que nous ne citerons pas, sauf exception, car il suit de très près le grand.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 25

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père V En tentation - dynamique 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Notre Père V - en tentation - couverture pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger