La Communion des Saints

N° 75 Janvier - Février 1988*

Editorial: Christoph Schönborn: Les dimensions de la charité

Problématique

Christoph Schönborn, o.p. : L'état de pèlerin, de purification gloire (La communion des saints selon Vatican Il)

Militante, souffrante ou triomphante, l'Église prend toutes ses dimensions à travers la communion des saints. Avec Lumen Gentium, Vatican II a déployé à ce propos les richesses de la Tradition : le culte des saints et des dé-funts témoigne non d'un repli passif sur le passé, mais de la dynamique du Corps du Christ qui se rassemble pour l'éternité.

Hans-Urs von Balthasar : Catholicisme et communion des saints

Au lieu d'une somme d'individus sauvés ou damnés, l'Église catholique, fondée sur le don de la personne du Christ à la place du péché des  hommes, forme un corps vivant qui offre au monde l'amour de Dieu.

Georges Chantraine, s.j. : La Vierge Marie dans la communion des saints

Intégration

Dominique Millet-Gérard : La pierre d'angle de la réflexion claudélienne

Réunissant un mot à l'autre mot, convoquant toutes les métaphores et jouant avec jubilation au milieu d'elles, l'oeuvre claudélienne ne traite pas seulement du thème de la communion des saints. Elle est en quelque sorte une orchestration symphonique, où la circulation des images suggère et célèbre la circulation de la grâce.

Attestations

Mgr Claude Dagens : Les saints : des croyants, des lutteurs

Dans sa première homélie pour la Toussaint en tant que nouvel évêque auxiliaire de Poitiers, Claude Dagens rappelle les vraies dimensions d'un diocèse : les saints du terroir en sont partie prenante et attestent qu'il n'y a qu'une seule Église, sur la terre comme au ciel — l'Église des saints.

Otto B. Roegele : Quatre canonisations, quatre religieux, quatre allemands

La béatification récente de quatre allemands que tout sépare, sauf le fait qu'ils ont vécu dans notre siècle, montre, outre les conditions concrètes des procès. qui en garantissent l'objectivité, comment une époque ressent le défi de ce qui la mesure à une aune qui n'est pas la sienne.

Signets

Cardinal Joseph Ratzinger: Liturgie et musique d'Eglise

La liturgie ne naît pas de la créativité d'un groupe, mais de la mission de l'Église. La parole qui s'y fait musique doit donc répondre dans l'harmonie à l'Incarnation du Verbe, exclure la frénésie des sens comme l'intellectualisme abstrait.

Marguerite Léna s.f.x. : Notes sur le pardon

Mère de miséricorde, l'Église ne nous dispense pas seulement le pardon qu'elle a reçu de Dieu. Par le don qu'elle nous en fait, elle engendre et éduque en nous le sens du pardon, transformant ainsi la complicité mortelle des pé-cheurs en une communion des saints.

Georges Chantraine. s.j. : Saint Ignace et la Réforme

L'oeuvre de saint Ignace permet de rendre à celle de Luther sa place dans l'Église : si la Croix en est le centre, elle débouche sur la gloire ; et si Dieu seul sauve, l'homme est libre de lui consacrer ses propres facultés.

Kenneth L. Schmitz : Présence concrète

Les philosophes et écrivains de ces derniers siècles ont longuement dé-ployé le thème de la subjectivité, oscillant entre Prométhée et Narcisse, l'introversion et l'extraversion. Le sens chrétien du concret, qui vient de la présence de Dieu à ses créatures, nous ouvre à un approfondissement de la présence et de l'intériorité. vécues dans la vie liturgique et sacramentelle. La présence concrète de la Trinité rend possible un véritable universalisme qui ne broie pas la singularité.

André Frossard (propos recueillis par Corinne Marion): Qu'est-ce qu'un « crime contre l'humanité » ?

Le nouvel académicien a été appelé à témoigner au procès Barbie. Il publie un livre sur la notion de « crime contre l'humanité» : à chaque fois que l'on tente d'obscurcir en l'homme l'image de Dieu, on revient à la barbarie systématique des sacrifices humains.

Hervé et Marie-Clotilde Seurat (propos recueillis par Marie-Hélène Congourdeau) : Nos enfants adoptés : un don de Dieu

Un couple stérile raconte comment la découverte de l'amour paternel de Dieu l'a conduit à accepter l'impossibilité de procréer et à choisir d'adopter des enfants, non pour combler un manque, mais pour leur transmettre cette vie reçue de Dieu.

Les dimensions de la charité

Cardinal Schönborn

Affirmer la communion des saints, c'est déjà, d'une manière très générale, prendre le contre-pied d'une certaine compré-hension de la vie chrétienne : celle qui la voit comme une grandeur isolée comme si, plus l'« unique» (Kierkegaard) était isolé et solitaire dans sa recherche de Dieu, plus il était un chrétien authen-tique, existentiel. Pour la Bible, celui qui croit ne peut que « demeurer dans la communauté de ceux qui rompent le pain» (Actes 2, 42), qu'être appelé dans la « communauté du Fils (de Dieu)» (1 Corin-thiens 1, 9), et ce par la « communion au sang du Christ » bu à la même coupe, et par la « communion à son corps » mangé dans le même pain (10, 16). Tout ceci se replaçant dans la« communion de l'Esprit Saint » (2 Corinthiens 13, 13), qui est communion avec le Christ et communion les uns avec les autres par lui (cf. Philippiens, 2, l). Mais la communion dans le Christ représente en même temps une garantie de « communion dans la consolation » par Dieu (2 Corin-thiens l, 7), et même une « communion dans la gloire à venir » (1 Pierre 5, 1). Toute la doctrine de Paul sur l'Eglise comme corps du Christ, dans laquelle les croyants existent comme membres, pour le bien de l'ensemble, mais aussi pour celui des autres membres, marque du sceau du définitif la signification centrale de l'idée chrétienne de communion.

On n'est donc pas surpris de voir l'expression « communion des saints » entrer aussi dans le Symbole des apôtres. La date et la signification précise en sont controversées, parce que, dans l'expression latine « communio sanctorum», on peut comprendre le second mot aussi bien comme un masculin que comme un neutre. On peut donc comprendre aussi bien : « communion entre les personnes saintes » que « commu-nion aux choses saintes» (les sacrements, et avant tout l'eucharistie). De ces deux sens, quel est l'originel? [...]

Cardinal Joseph Ratzinger: Liturgie et musique d'Eglise

La liturgie ne naît pas de la créativité d'un groupe, mais de la mission de l'Église. La parole qui s'y fait musique doit donc répondre dans l'harmonie à l'Incarnation du Verbe, exclure la frénésie des sens comme l'intellectualisme abstrait.

Marguerite Léna s.f.x. : Notes sur le pardon

Mère de miséricorde, l'Église ne nous dispense pas seulement le pardon qu'elle a reçu de Dieu. Par le don qu'elle nous en fait, elle engendre et éduque en nous le sens du pardon, transformant ainsi la complicité mortelle des pé-cheurs en une communion des saints.

Georges Chantraine. s.j. : Saint Ignace et la Réforme

L'oeuvre de saint Ignace permet de rendre à celle de Luther sa place dans l'Église : si la Croix en est le centre, elle débouche sur la gloire ; et si Dieu seul sauve, l'homme est libre de lui consacrer ses propres facultés.

Kenneth L. Schmitz : Présence concrète

Les philosophes et écrivains de ces derniers siècles ont longuement dé-ployé le thème de la subjectivité, oscillant entre Prométhée et Narcisse, l'introversion et l'extraversion. Le sens chrétien du concret, qui vient de la présence de Dieu à ses créatures, nous ouvre à un approfondissement de la présence et de l'intériorité. vécues dans la vie liturgique et sacramentelle. La présence concrète de la Trinité rend possible un véritable universalisme qui ne broie pas la singularité.

André Frossard (propos recueillis par Corinne Marion): Qu'est-ce qu'un « crime contre l'humanité » ?

Le nouvel académicien a été appelé à témoigner au procès Barbie. Il publie un livre sur la notion de « crime contre l'humanité» : à chaque fois que l'on tente d'obscurcir en l'homme l'image de Dieu, on revient à la barbarie systématique des sacrifices humains.

Hervé et Marie-Clotilde Seurat (propos recueillis par Marie-Hélène Congourdeau) : Nos enfants adoptés : un don de Dieu

Un couple stérile raconte comment la découverte de l'amour paternel de Dieu l'a conduit à accepter l'impossibilité de procréer et à choisir d'adopter des enfants, non pour combler un manque, mais pour leur transmettre cette vie reçue de Dieu.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 3

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Communion des Saints - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger