La chapelle Saint-Nicolas-de-Flüe à Wachendorf

M. Didier LAROQUE
La seconde venue du Christ - n°219 Janvier - Avril 2012 - Page n° 117

Une petite chapelle, bâtie avec peu de moyens dans un champ, sans commune mesure avec les édifices compliqués, voyants, modernistes qui sont aujourd’hui les plus fêtés, présente, en une émouvante simplicité, un ordre architectural discret et primitif ; elle rend un humble témoignage à l’Amour absolu.

 

Parmi les lieux de prière récemment bâtis en Europe occidentale, une petite chapelle votive, près de Bonn, semble montrer comme nul autre un christianisme vivant. Ce n’est certes pas en vertu d’une voyante habileté de son maître d’oeuvre que cette chapelle attire l’attention, qu’elle inspire, selon moi, le sens de la transcendance et de la proximité de Dieu, mais à cause du retrait dont l’architecte fut capable, grâce à une disposition morale comparable à celle que Balthasar discerne dans la Crucifixion peinte par Grünewald1. À l’exemple de ce qui fonde aussi bien la grande architecture cistercienne, une humilité sincère semble avoir engendré la modestie formelle et matérielle de l’édifice ; elle suggère d’y répondre par un entier assentiment.

Achevée en 2007, la chapelle fut souhaitée, conçue et réalisée d’une façon exceptionnelle. Je relaterai en peu de mots son histoire, puis je m’interrogerai, non moins brièvement, sur l’architecture et la foi qui y paraissent unies selon un ressourcement. Un fermier de Wachendorf, content de la vie et de sa réussite personnelle, voulut exprimer sa reconnaissance en élevant une chapelle au saint patron de la Suisse, un ermite et mystique du XVe siècle, Nicolas de Flüe. Il demanda à l’architecte Peter Zumthor2 d’en faire le dessin. Fut conçu un [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Voir son article « Beauté du monde et gloire de Dieu », dans Communio, « La Sainteté de l’Art », tome VII, 6, novembre-décembre 1982.

2. Né en 1943, formé à New York, le Suisse P. Zumthor a d’abord travaillé à la restauration des monuments historiques du canton des Grisons, puis il a notamment réalisé la chapelle Saint-Bénédict (1985-1988), à Sumvitg, et les Thermes de Vals (1986-1996), son édifice le mieux connu. Il a été lauréat en 2009 du prix Pritzker, récompense de portée internationale décernée chaque année à un architecte. Il a rassemblé ses idées dans le livre intitulé Architektur Denken (Birkhaüser, 1999).


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
17.63€ 2.10% 18.00€ 29

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La seconde venue du Christ (en pdf) - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger