Le Christ et les religions

N° 193 Septembre - Décembre 2007*

A une époque où le dialogue interreligieux est plus que jamais à l’ordre du jour, il est important qu’il se fasse en pleine clarté, et que les religions reconnaissent leurs différences, si ce dialogue doit être vrai. Les chrétiens pour leur part doivent prendre conscience de ce que signifie pour eux la confession du Christ "unique médiateur entre Dieu et les hommes", appel au salut de tous, car il y va de l’essence de leur foi.

Page Titre Auteur(s)
9 Le Christ et les religions Irène FERNANDEZ
15 Le christianisme et les religions du monde Hans Urs VON BALTHASAR
31 Les enjeux théologiques du pluralisme religieux François BOUSQUET
45 De Cicéron à Schleiermacher. Les avatars de la notion de "religion" Peter HENRICI
57 Pour en finir avec les trois monothéismes Rémi BRAGUE
81 La Christologie du Coran Jan M. F. VAN REETH
91 Fascinés par le bouddhisme ou fascinés par le Christ ? Magnus STRIET
99 Comment les hindous voient Jésus Hubert HÄNGGI
111 Les religions, voies de salut ? Frédéric MARC BALDE
123 Le monde n’est pas un système clos. La mort n’a pas le dernier mot. Robert SPAEMANN
127 Annoncer le Christ et l’Evangile : un impératif expérientiel pour le chrétien Arnaud JOIN-LAMBERT
145 Le grand silence, ou le regard intérieur Nathalie NABERT
148 Notes "Le grand silence" de Philippe Gröning Patrick PIGUET
153 Le livre sur Jésus de Joseph Ratzinger, un guide spirituel significatif Peter STUHLMACHER
164 Le catholicisme et l’écologie au XXe siècle Olivier LANDRON

Éditorial : Irène Fernandez : Le Christ et les religions

Thème

Hans Urs Von Balthasar: Le christianisme et les religions du monde

Cet article de 1979 permet de s’orienter dans le phénomène religieux, en marquant  d’abord l’opposition qui existe entre culte d’un Dieu personnel et culte d’un divin impersonnel, puis en rappelant, à l’intérieur de cette opposition, les différences irréductibles qui séparent les différentes religions. Le rêve d’une religion mondiale unique ne peut se réaliser, mais le christianisme doit devenir toujours plus conscient du rôle central du Christ, récapitulant toutes choses et mort pour tous les hommes.

François Bousquet : Les enjeux théologiques du pluralisme religieux

La théologie chrétienne des religions pose des problèmes d’une grande complexité : que signifie, du point de vue de la foi, la pluralité des religions ? Le chantier est ouvert, et interprétations théologiques et interventions du magistère n’ont pas manqué dans ce débat. Il est donc temps de faire une mise au point sur la question, tout en indiquant d’indispensables pistes de travail.

Peter Henrici : De Cicéron à Schleiermacher. Les avatars de la notion de « religion »

Comment la notion de religion a évolué en Occident, et comment le résultat n’est peut-être pas acceptable pour toutes les religions, et pour le christianisme lui-même.

Rémi Brague: Pour en finir avec les trois monothéismes

Critique serrée, argumentée et documentée d’un lieu commun faux et dangereux, et qui n’est pas de nature à faciliter les relations entre les trois religions ainsi paresseusement qualifiées.

Gisbert Greshake : Dieu et sa parole. Note sur les rapports du christianisme et de l’islam

La Parole de Dieu a-t-elle été délivrée en Jésus-Christ ou dans le Coran ? L’alternative ne se situe pas entre le Christ et Mahomet, mais entre Jésus et le Coran : Inlibration ou incarnation de la Parole divine ? Pour l’islam, la religion consiste à accomplir à travers le Coran la volonté d’un Dieu inaccessible, les chrétiens voient en Jésus-Christ un Dieu qui s’est fait homme pour le salut de tous.

Jan M. F. van Reeth : La Christologie du Coran

La christologie du Coran et celle du christianisme sont irréductibles l’une à l’autre. Pour les chrétiens, Jésus, Fils de Dieu, est, par son incarnation, médiateur entre Dieu et les hommes qu’il sauve sur la Croix. L’islam ignore ce lien essentiel entre les hommes et le Créateur auquel ils restent entièrement soumis : Mahomet, Jésus et les autres prophètes indiquent le chemin qui mène au salut.

Magnus Striet : Fascinés par le bouddhisme ou fascinés par le Christ ? Considérations anthropologiques

Nombre d’occidentaux apaisent leur soif de religion en recourant aux spiritualités asiatiques, pour y trouver la réconciliation et la paix : le bouddhisme les attire par ses méthodes de méditation censées mettre l’homme en accord avec luimême. Fascination qui trahit la méconnaissance d’une religion athée, destinée à libérer l’homme de la souffrance qu’est la vie, alors que le christianisme apporte l’espérance du salut acquis dans le Christ.

Hubert Hänggi : Comment les hindous voient Jésus

Très tôt atteinte par le christianisme, l’Inde a connu diverses interprétations de Jésus, dont la morale et le témoignage de charité ont passionné les hindous qui voulaient l’intégrer à leur religion. D’où un dialogue interreligieux mêlé d’apports réciproques, (mystique indienne, mystique chrétienne), mais aussi de dérives (la notion d’avatar appliquée à Jésus), tandis que la dévotion, bhakti, peut être accessible aux chrétiens.

Frédéric Marc Balde : Les religions, voies de salut ?

Critique d’un pluralisme religieux qui ôte au Christ son caractère d’unique médiateur, centre de la révélation que le Dieu trinitaire nous a faite de lui-même. Ce qui n’exclut nullement, au contraire, le discernement de l’oeuvre de l’Esprit chez tous les hommes, et dans toutes leurs religions.

Robert Spaemann: Le monde n’est pas un système clos. La mort n’a pas le dernier mot.

Discussion sur la question : qu’est-ce qu’une bonne religion ? Note qui rappelle sous une forme paradoxale l’essence de l’affirmation chrétienne, à savoir que le monde n’est pas un système clos, mais que l’Absolu, le créateur du monde y est entré en personne et s’est uni de manière indéfectible à l’homme.

Arnaud Join-Lambert : Annoncer le Christ et l’Évangile : un impératif expérientiel pour le chrétien

La manière dont se présente aujourd’hui l’exigence missionnaire inhérente au christianisme doit se transformer profondément par rapport à ses formes passées, en tenant compte de l’évolution historique qui a fait disparaître la chrétienté. Mais elle est toujours aussi urgente, si les chrétiens prennent au sérieux leur expérience et s’ils veulent vraiment faire la preuve de leur amour du prochain.

Signets

Nathalie Nabert : Le grand silence ou le regard intérieur

Une présentation de la Grande Chartreuse, de la vie qu’y mènent les moines.

Patrick Piguet : Notes d’après « Le grand silence » de Philippe Gröning

Un sujet exceptionnel servi par un film exceptionnel, tant par la qualité des images que par le rythme de la vie quotidienne, le « grand silence » se laisse percevoir à travers les moindres bruits de ce quotidien, monotone et répétitif, vécu comme un rite.

Peter Stuhlmacher: Le livre sur Jésus de Joseph Ratzinger, un guide spirituel significatif

Grâce à une analyse serrée du « Jésus de Nazareth », fondé sur des arguments qui tiennent autant de l’exégèse que de la théologie, le lecteur est invité à trouver dans ce livre un guide spirituel de valeur qui l’amène à voir comme le Jésus véritable le Fils de Dieu, en union d’être et de volonté avec son Père.

Olivier Landron: Le catholicisme et l’écologie au XXe siècle

Un parcours historique très documenté tend à montrer comment a évolué depuis le siècle dernier l’intérêt de l’Église et des chrétiens pour la protection de la nature et la sauvegarde de l’environnement, tant dans la prise de conscience que dans les mesures à adopter.

Le Christ et les religions

Irène Fernandez

 

Jésus-Christ est le Principe, le Premier-Né d'entre les morts, Il fallait qu'il obtînt en tout la primauté, Car Dieu s'est plu à faire habiter en Lui toute plénitude, Et par Lui à se réconcilier tous les êtres, aussi bien sur terre que dans les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix. Colossiens 1, 18-20

Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin et la paix à ceux qui étaient près ; car par Lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit. Éphésiens 2, 17

 

On connaît l’urgence et la difficulté aujourd’hui du dialogue interreligieux. Il ne concerne pas seulement le rapport du christianisme avec les religions non bibliques : il est tout aussi urgent et tout aussi difficile, si ce n’est plus, pour les rapports par exemple du bouddhisme et de l’islam (qu’on songe entre autres à la Thaïlande ou à l’Afghanistan). Mais aux chrétiens, aux catholiques en particulier, il se présente avec une difficulté accrue du fait qu’ils doivent tenir à la fois que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et que le Christ est le seul sauveur. Comment doivent-ils donc aborder les religions non chrétiennes ? Comme des obstacles au salut, comme on l’a fait pendant des siècles, au risque de nier ou de méconnaître les richesses humaines et spirituelles de ces religions, ou comme des voies de salut appropriées à telle ou telle culture, comme on est parfois tenté de le soutenir aujourd’hui, en réaction aux exclusivismes d’autrefois ? Comment penser le rapport de la Voie et des voies ? Pour les observateurs extérieurs, l’Église semble osciller entre l’ouverture de la déclaration Nostra Aetate de Vatican II qui portait un regard positif sur les religions non chrétiennes et l’intransigeance de Dominus Jesus, qui rappelait que Jésus est l’unique médiateur entre Dieu et les hommes. La solution n’est certes pas dans quelque impossible juste milieu qu’on serait bien en peine de définir avec précision – car on ne voit pas comment on pourrait être un peu unique – malgré les efforts des théologies pluralistes, tentées de résoudre le problème aux dépens de l’unicité du Christ. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Nathalie Nabert : Le grand silence ou le regard intérieur

Une présentation de la Grande Chartreuse, de la vie qu’y mènent les moines.

Patrick Piguet : Notes d’après « Le grand silence » de Philippe Gröning

Un sujet exceptionnel servi par un film exceptionnel, tant par la qualité des images que par le rythme de la vie quotidienne, le « grand silence » se laisse percevoir à travers les moindres bruits de ce quotidien, monotone et répétitif, vécu comme un rite.

Peter Stuhlmacher: Le livre sur Jésus de Joseph Ratzinger, un guide spirituel significatif

Grâce à une analyse serrée du « Jésus de Nazareth », fondé sur des arguments qui tiennent autant de l’exégèse que de la théologie, le lecteur est invité à trouver dans ce livre un guide spirituel de valeur qui l’amène à voir comme le Jésus véritable le Fils de Dieu, en union d’être et de volonté avec son Père.

Olivier Landron: Le catholicisme et l’écologie au XXe siècle

Un parcours historique très documenté tend à montrer comment a évolué depuis le siècle dernier l’intérêt de l’Église et des chrétiens pour la protection de la nature et la sauvegarde de l’environnement, tant dans la prise de conscience que dans les mesures à adopter.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 19

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Le Christ et les religions - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger