L'Esprit Saint

N° 135 Janvier - Avril 1998*

Comment connaître l’Esprit Saint, lui qui, au sein de la Trinité, semble le plus secret, le plus insaisissable des Trois ? C’est pourtant cet Esprit invisible qui fait vivre l’Église en lui communiquant le dynamisme propre à l’amour divin, et l’entraîne au-delà de ses limites mondaines. C’est l’Esprit qui fait naître la prière et l’adoration dans le coeur de l’homme, c’est en lui que nous participons à la vie même de la Trinité.

Sur le même sujet, vous apprécierez aussi: L'Esprit Saint (1986).

Page Titre Auteur(s)
7 La Sainte Trinité (Hymne Alpha et Omega) Hildebert de LAVARDIN
17 L'année de l'Esprit Saint Olivier DE BERRANGER
21 Merveilles de l'Esprit Saint Georges CHANTRAINE
39 L'Esprit Saint dans la vie trinitaire Marc OUELLET
54 L'onction Ysabel de ANDIA
71 L'action de l'Esprit dans l'Église Michaël FIGURA
85 L'Esprit et l'Épouse Marie-Hélène CONGOURDEAU
98 Le Renouveau charismatique et les communautés nouvelles: une réalité prophétique Étienne GARIN
116 Je vous enverrai un Défenseur" Philippe CORMIER
133 Un sacrement de l'initiation chrétienne Jean-Robert ARMOGATHE
141 Un sacrement de la maturité Peter HENRICI
150 Changeons nos usages Paul MCPARTLAN
163 Deux hymnes à l'Esprit Saint Robert LE GALL
182 Esprit, nature et médiation Emmanuel TOURPE
199 L'homme spirituel selon Henri de Lubac Éric de MOULINS-BEAUFORT
219 Saint Martin, homme de l'évangélisation Claude DAGENS
235 Un Dieu prisonnier de l'histoire Jérôme GRONDEUX

HymneHildebert de Lavardin : La Sainte Trinité

Présentation

Olivier de Berranger : L'année de l'Esprit Saint

L'année de l'Esprit Saint s'ouvre sur trois enjeux pastoraux inspirés par la figure de Marie : Prière d'action de grâce à l'Esprit, repentance qui mène à la conversion, remise en valeur du sacrement de confirmation pour nous aider à mieux remplir notre mission dans l'Église.

Éditorial

Georges Chantraine : Merveilles de l'Esprit Saint

De l'Esprit Saint, personne et fruit de l'amour réciproque du Père et du Fils, on loue les merveilles; l'homme et la femme, créatures spirituelles qui demeurent en Lui, acquièrent dans l'Église leur vie simple et pleine : éternelle.

Qui est l'Esprit Saint?

Marc Ouellet:  L'Esprit Saint dans la vie trinitaire

L'Esprit Saint est le Don par excellence, en tant qu'« excès d'aimer » du Père et du Fils. Il est cet amour qui nous fait habiter en Dieu et fait habiter Dieu en nous. Il est le bien de la Nouvelle Alliance qui fonde l'Église visible et la prépare à la résurrection finale. 

Ysabel de Andia: L'onction

Il faut passer du sens vétérotestamentaire de l'onction — sacerdotal, royal, prophétique — à son sens néotestamentaire — christique et pneumatique — pour comprendre la valeur de ce geste sacramentel. L'onction baptismale du Christ par l'Esprit est à la fois trinitaire et sotériologique, elle s'accomplit en plénitude dans l'onction pentécostale de l'Église.

L'Esprit Saint dans l'Église

Michaël Figura: L'action de l'Esprit dans l'Église

L'Esprit est principe de la Communio dans l'Église, parce qu'il lui donne d'exprimer pleinement sa fondation dans l'économie trinitaire du salut. Par là, l'Église est en quelque sorte l'icône de l'unité des Personnes divines.

Marie-Hélène Congourdeau : L'Esprit et l'Épouse

Comment articuler la liberté de l'Esprit avec la médiation ecclésiale instaurée par Jésus ? Comment distinguer des courants spirituels authentiques de mouvements anarchiques et sectaires ? Un détour historique permet de discerner des critères : l'un des plus pertinents est la place donnée au baptême, point de rencontre de l'Esprit et de l'Église. 

Etienne Garin : Le Renouveau charismatique et les communautés nouvelles : une réalité prophétique

Le Renouveau charismatique fait-il vivre à l'Église une nouvelle Pentecôte? Ses excès ou ses défaillances ont pu faire douter de son caractère prophétique. Mais l'évolution des « communautés nouvelles », soucieuses de remplir une mission au cour de l'Église, témoigne que la vie dans l'Esprit est une voie d'espérance pour les hommes de notre temps. 

Philippe Cormier : «Je vous enverrai un Défenseur »

L'histoire humaine est celle d'un procès, celle que l'humanité victime fait à l'humanité coupable devant le Dieu qui ne juge pas. Dans ce procès où chacun juge son prochain, le Christ, premier Avocat, prend la place de l'accusé, prend sur lui l'accusation et subit la peine, devenant par sa Résurrection la porte du salut. Mais Dieu n'impose pas son salut, il ne peut que le proposer de l'intérieur à l'esprit de l'homme. C'est pourquoi Jésus annonce un autre Défenseur, l'Esprit Saint. Suscitant de l'intérieur la parole sur le Christ, l'Esprit institue l'homme comme témoin de l'Amour pour que toute créature accepte le salut du Christ qui ouvre accès au Pare.

Question disputée: L'âge de la confirmation

Jean-Robert Armogathe:  Un sacrement de l'initiation chrétienne

Il est regrettable que, trop souvent, la confirmation apparaisse comme un sacrement facultatif ou un engagement militant réservé à une élite. Il faut rappeler au contraire que ce sacrement est une étape de l'initiation chrétienne et que l'ordre traditionnel – baptême, confirmation, Eucharistie – est théologiquement le seul recevable.

Peter Henrici: Un sacrement de la maturité

Dans l'Église latine, la confirmation est donnée bien après le baptême, et tend à devenir de plus en plus souvent le sacrement de la majorité chrétienne. Elle pourrait devenir le moment de la ratification explicite, par le baptisé, du baptême de sa petite enfance; sa préparation offrirait ainsi aux adolescents une occasion de redécouvrir les fondements de leur propre foi. 

Paul MacPartlan: Changeons nos usages

Le nouveau Catéchisme rappelle l'ordre véritable des sacrements de l'initiation chrétienne, toujours respecté dans les Églises d'Orient. C'est la confirmation qui devrait préparer à l'Eucharistie. Il est temps de restaurer cet ordre et d'administrer, comme on le fait dans certains diocèses britanniques, la confirmation avant la première communion.

L'homme spirituel

Dom Robert Le Gall: Deux hymnes à l'Esprit Saint

Pièces maîtresses de l'héritage liturgique de l'Église latine, le Veni Creator et le Vent Sancte, l'hymne grave et solennel, la séquence empreinte de douceur et de fraîcheur, se gravent facilement dans la mémoire pour nous faire demander à l'Esprit de nous recréer.

Emmanuel Tourpe: Esprit, nature et médiation

L'Esprit est la quintessence de l'amour réciproque du Père et du Fils, il est à la fois le lien et le fruit de cet amour. A la Pentecôte, l'Esprit, déjà présent dans les paroles et les actes du Christ, se déploie dans l'Église et manifeste au monde l'universalité de l'Évangile. 

Eric de Moulins-Beaufort: L'homme spirituel selon Henri de Lubac

D'après le Père de Lubac, l'intériorisation du Mystère du Christ est l'ceuvre de l'Esprit Saint. La présence divine ne saisit pas l'homme de l'extérieur, elle s'enracine dans ce qui en nous est image de Dieu. Par là, l'Esprit fait entrer le croyant dans la vie trinitaire.

Dossier : Découvrir l'Esprit Saint : Questions pour des groupes de réflexion.

Signets

Claude Dagens : Saint Martin, homme de l'évangélisation

Moine et évêque, saint Martin a gardé de sa conversion une fidélité exemplaire au Christ pauvre et humilié. Sa vie d'apôtre allie l'action missionnaire et l'expérience contemplative dans une forme d'évangélisation qui semble, par son authenticité, répondre aux aspirations des hommes d'aujourd'hui.

Jérôme Grondeux : Un Dieu prisonnier de l'histoire 

Si le Jésus de l'histoire peut différer quelque peu du Christ de la foi, la figure que nous en donnent les Évangiles n'en est pas moins authentique. Dans le dernier Jésus de Jacques Duquesne, se dessine au contraire un Dieu inachevé, dénué de toute transcendance. Le christianisme se réduit à son humanisme sans relief, d'où la révélation est absente. II est temps de revenir à une véritable exégèse chrétienne, fondée sur la Bible elle-même, car Dieu seul parle bien de Dieu!

Merveilles de l'Esprit Saint

Georges Chantraine

Où et comment pouvons-nous percevoir l'action de l'Esprit Saint au cours de notre vie ? Dans l'amour et l'amitié, dans le silence de la prière, devant un magnifique spectacle, dans la joie de chanter le Veni Creator ou le Veni, Sancte Spiritus1, dans la nudité de la foi? À Longchamp, l'assemblée des fidèles, convoquée par ses pasteurs en présence du pape Jean- Paul II, a rendu visible et palpable en un lieu de la terre pour le monde entier la communion dans une vigile de prière et dans l'eucharistie dominicale. Je voudrais mettre en lumière quelques aspects de cette célébration pour y montrer l'action de l'Esprit Saint telle que les articles de ce numéro la présentent.

1. Dans cette assemblée, des hommes et des femmes ont manifesté la gloire divine. C'est la première merveille. Ils l'ont fait sans aucun privilège : ils y ont été hommes et femmes au sens simple et plein. Créés à l'image de Dieu, ils sont destinés à lui ressembler. Ils se réfèrent ainsi au Dieu Père, Fils et  Esprit Saint. En engendrant en lui-même son Fils, le Père en fait par amour son image. Et dans l'action de grâce, le Fils accepte d'être engendré : c'est son oui, son fiat. L'amour réciproque du Père et du Fils n'est pas un reflet entre eux de leur relation, il est personne et fruit de leur amour, comme « excès de [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Dom Robert Le Gall, « Deux hymnes à l'Esprit Saint : le Veni Creator et le Veni Sancte Spiritus », infra, p. 163-181.

Claude Dagens : Saint Martin, homme de l'évangélisation

Moine et évêque, saint Martin a gardé de sa conversion une fidélité exemplaire au Christ pauvre et humilié. Sa vie d'apôtre allie l'action missionnaire et l'expérience contemplative dans une forme d'évangélisation qui semble, par son authenticité, répondre aux aspirations des hommes d'aujourd'hui.

Jérôme Grondeux : Un Dieu prisonnier de l'histoire 

Si le Jésus de l'histoire peut différer quelque peu du Christ de la foi, la figure que nous en donnent les Évangiles n'en est pas moins authentique. Dans le dernier Jésus de Jacques Duquesne, se dessine au contraire un Dieu inachevé, dénué de toute transcendance. Le christianisme se réduit à son humanisme sans relief, d'où la révélation est absente. II est temps de revenir à une véritable exégèse chrétienne, fondée sur la Bible elle-même, car Dieu seul parle bien de Dieu!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 15

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'Esprit Saint - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier