La pauvreté

N° 67 Septembre - Octobre 1986*

EditorialHans-Urs von Balthasar : « Pour nous enrichir»

La venue de celui qui «s'est fait pauvre pour nous» prolonge l'histoire de la pauvreté biblique, mais en change le sens et la portée : avec le Christ, qui . est le pauvre, le dépouillé, la pauvreté devient volontaire, et le Royaume des cieux lui-même est une forme de pauvreté. Seule la pauvreté volontaire, radicalement comprise, permet de tout recevoir.

Problématique 

Antonio Sicari : « Au commencement » était la Béatitude de la pauvreté

La pauvreté est originelle, car elle définit d'emblée la créature comme telle, et la rend seule capable de recevoir Dieu comme sa richesse. Dans le Christ coïncident la pauvreté de la créature et la plénitude de richesse du créateur. Ce n'est qu'en respectant une telle pauvreté au principe que les pauvretés dérivées pourront, dans notre histoire, se surmonter.

Pawel Goralczyk : Pauvretés spirituelle et matérielle

Pourquoi les pauvres seraient-ils bienheureux ? La béatitude que prononce le Christ ne soutient-elle pas un paradoxe choquant et insultant ? Ne justifie-t-elle pas, à tout le moins, le statu quo de l'injustice sociale ? Mais le pauvre — s'il est pauvre en son esprit, voire en l'Esprit — atteint à la béatitude puisque, ne possédant rien, il n'a aucune idole à préférer à Dieu, aucune richesse à défendre contre l'autre, aucune injustice à perpétrer ou à perpétuer. Il se reçoit et se donne entier, sans reste, au don de Dieu.

Intégration 

Jacques Prévotat : L'Église a-t-elle trahi les pauvres? Le XIXe siècle français

L'Église a-t-elle perdu, au XIXe siècle, la classe ouvrière? A la suite de travaux de Y.M. Hilaire, G . Cholvy et E. Poulat, on montre d'abord que « les évêques ont parlé », ensuite que l'Église s'est massivement opposée au libéralisme économique (comme pratique et comme doctrine), enfin que de nombreux laïcs ont su assumer leurs responsabilités sociales. 

Attestations 

Jean-Yves Lacoste : Approches d'un scandale

Il ne faut pas retirer à la béatitude des pauvres son caractère scandaleux. Encore faut-il ne pas placer le scandale là où il n'est pas, par exemple dans la justification de la pauvreté matérielle. La misère reste à combattre dans sa réalité sociale ; mais le vrai scandale est là où la pauvreté, telle que seul un regard théologique peut la lire comme parabole, nous parle de nous : le pauvre est pour nous l'homme à nu, le visage sans masque, le prochain à l'état brut.

John R. Sheets, s.j.: La pauvreté religieuse aujourd'hui. Quelques conclusions

Le conseil de pauvreté ne peut se concevoir, surtout dans la vie religieuse, sans une imprégnation de toute la personne par l'amour rédempteur du Christ. Alors la pauvreté qui se donne peut dépendre même de la richesse de ceux à qui elle se donne. 

Signets

Antonin Motte, o.p.: La « vie consacrée» à la lumière de son histoire

La nouvelle catégorie canonique définie par le Code de 1983 sous le nom  de « vie consacrée » est à comprendre à partir de l'histoire qui la rattache à son germe évangélique. L'évolution institutionnelle dont elle est l'aboutissement, analysée ici de divers points de vue, invite à définir la « vie consacrée» par sa référence à la plénitude de l'Église et au service de la Rédemption. C'est ce service que la seconde partie de l'article s'efforce de définir. En conclusion, l'auteur justifie l'abandon de l'expression « état de perfection» au profit d'une vision finalement plus «chrétienne» de la vie consacrée.

Barthélémy Adoukonou : Le Sillon Noir. La théologie africaine comme oeuvre de l'intellectuel communautaire

Le « Sillon Noir », fondé au Bénin en 1970, s'est donné pour but la redécouverte et la relecture chrétienne de la culture africaine dans toutes ses dimensions. L'apport spécifique de ce mouvement est la prise en compte du caractère oral de cette culture. Seuls des « intellectuels communautaires» chrétiens pourront produire une théologie africaine et purifier la culture traditionnelle en la faisant passer par la Croix. 

Jacques Gauthier : Patrice de La Tour du Pin et l'état d'homme eucharistique

Comment la poésie, de religieuse, peut-elle se faire eucharistique? Un poète parle d'un poète.

Cardinal Jean-Marie Lustiger : « Vous êtes les sarments »

Homélie pour une ordination.

Jean Duchesne : Réflexions nauséabondes

Les pays riches sont submergés par leurs ordures ; il arrive que les pays communistes les digèrent tandis que le tiers monde meurt de faim. Toute rationalité semble plier devant les lois de l'économie. Que peut dire la foi devant ces absurdités ridicules ou révoltantes?

« Pour nous enrichir »

Hans-Urs von Balthasar

« Riches ou pauvres, regardez-vous donc plutôt dans la pauvreté comme dans un miroir. Car elle est l'image de votre déception fondamentale. Elle garde ici-bas la place du paradis perdu. Elle est le vide de vos coeurs, de vos mains ... » Georges Bernanos, Journal d'un curé de campagne

De la théologie de la pauvreté dans l'Ancien Testament à la même théologie dans le Nouveau coule un fleuve ininterrompu : en son centre il y a la béatitude des pauvres, proclamée par Jésus. Mais il faut aussi faire attention aux différences apparemment imperceptibles et pourtant essentielles avant et après le Christ. L'irruption dans l'histoire de la pauvreté biblique de celui qui vient du Père - celui qui n'a pas été reçu par les siens (Jean 1, 11) et qui, pour cette raison, n'a pas où reposer sa tête (Matthieu 8, 20) - change le sens et la portée de la pauvreté.

Dans l'Ancienne Alliance, les pauvres sont d'abord et avant tout les opprimés auxquels les riches infligent une injustice criant vers le ciel, que les prophètes dénoncent (Amos, 2, 6 s. ; Isaïe 1, 17.23 ; 3, 15 : « De quel droit écrasez-vous mon peuple et osez-vous broyer le visage des pauvres?» 10, 2). Le pauvre a droit à un traitement digne de l'homme (Deutéronome 24, 10-15). Mais avec Sophonie (peu avant Jérémie et, à partir de là, dans les psaumes et le second Isaïe), la pauvreté reçoit une valeur religieuse et une ouverture sur le salut à venir : « Cherchez Yahvé, vous tous les pauvres ("humbles') de la terre... cherchez la pauvreté (anawah)» (Sophonie 2, 3). « Je ne laisserai subsister en ton sein qu'un peuple humble et modeste, et c'est dans le nom de Yahvé que cherchera refuge le reste d'Israël », après l'expulsion de tous les « orgueilleux triomphants » (ibid. 3, 11 s.). « Les pauvres posséderont la terre » (Psaume 37, 11), «car Yahvé exauce les pauvres» (Psaume 69, 34). Mais l'homme pieux aussi ne doit pas les oublier (Psaume 74, 19). Le pauvre devient celui qui est prêt pour le Royaume futur de Dieu et qui à bon droit attend cette «élévation» que chante le Magnificat. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Antonin Motte, o.p.: La « vie consacrée» à la lumière de son histoire

La nouvelle catégorie canonique définie par le Code de 1983 sous le nom  de « vie consacrée » est à comprendre à partir de l'histoire qui la rattache à son germe évangélique. L'évolution institutionnelle dont elle est l'aboutissement, analysée ici de divers points de vue, invite à définir la « vie consacrée» par sa référence à la plénitude de l'Église et au service de la Rédemption. C'est ce service que la seconde partie de l'article s'efforce de définir. En conclusion, l'auteur justifie l'abandon de l'expression « état de perfection» au profit d'une vision finalement plus «chrétienne» de la vie consacrée.

Barthélémy Adoukonou : Le Sillon Noir. La théologie africaine comme oeuvre de l'intellectuel communautaire

Le « Sillon Noir », fondé au Bénin en 1970, s'est donné pour but la redécouverte et la relecture chrétienne de la culture africaine dans toutes ses dimensions. L'apport spécifique de ce mouvement est la prise en compte du caractère oral de cette culture. Seuls des « intellectuels communautaires» chrétiens pourront produire une théologie africaine et purifier la culture traditionnelle en la faisant passer par la Croix. 

Jacques Gauthier : Patrice de La Tour du Pin et l'état d'homme eucharistique

Comment la poésie, de religieuse, peut-elle se faire eucharistique? Un poète parle d'un poète.

Cardinal Jean-Marie Lustiger : « Vous êtes les sarments »

Homélie pour une ordination.

Jean Duchesne : Réflexions nauséabondes

Les pays riches sont submergés par leurs ordures ; il arrive que les pays communistes les digèrent tandis que le tiers monde meurt de faim. Toute rationalité semble plier devant les lois de l'économie. Que peut dire la foi devant ces absurdités ridicules ou révoltantes?


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 9

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La pauvreté - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger